Un duo français à l'assaut du Pacifique à la rame

Mercredi 4 septembre 2013 à 12h07

Mots clés : , ,

 Après avoir parcouru l’Europe en vélo en 2010, Christophe Papillon et Clément Héliot s’apprêtent à relever un défi encore plus audacieux : traverser le Pacifique à la rame en double dès l’an prochain.


 Cela fait trois ans que l’envie de traverser le Pacifique à la rame trotte dans la tête de Christophe Papillon et de Clément Héliot. « L’idée est née pendant que nous traversions l’Europe à vélo. On se demandait souvent en blaguant quelle serait notre prochaine aventure, nous confie Clément Héliot. Le temps a passé et notre envie de relever un nouveau défi a fait son retour. A l’origine, nous envisagions de traverser l’Atlantique, mais nous n’avons pas trouvé de course en adéquation avec notre emploi du temps ». Après avoir découvert l’existence de la Great Pacific Race, Christophe et Clément, réunis au sein de l’association CC4 Pacific ont décidé de se jeter à l’eau. « Cette course est parfaite pour nous, elle part en juin. Je serai diplômé et Christophe aura fini son VIE à Dubaï », poursuit-il. Afin de mettre toutes les chances de leur côté, les deux jeunes aventuriers ont investi toutes leurs économies dans le projet. « On a investi toutes nos économies dedans parce que l’on s’est dit que plus on aurait de matière, et plus on serait crédible aux yeux des sponsors, et pour montrer que quoiqu’il arrive, on serait au départ. Acheter le bateau nous a permis de quasiment diviser le budget global de moitié, précise-t-il. A l’heure actuelle, ils ont réussi à rassembler la moitié de leur budget. Il leur reste encore à trouver environ 30.000€. Christophe et Clément ont d’ores et déjà à s’assurer le soutien de plusieurs partenaires : Comus Marine, qui avait accompagné un marin sur Rames Guyane, un web designer et la société Amiaud.

 

Une dimension environnementale

 

Afin de donner du sens à leur participation à la course, Christophe et Clément ont décidé d’associer Surfrider Foundation Europe à sa traversée. « Nous avons souhaité soutenir une cause. Nous allons communiquer avec eux sur la protection des océans, de l’environnement et du littoral par le biais de notre projet, mais également dans les entreprises et dans les écoles. Nous participerons également à un programme de recherche sur l’état de l’océan Pacifique pendant la traversée. Nous voulons également parler du dépassement de soi, de la réalisation de ses rêves et de ses projets. Quand on a une idée, il ne faut pas hésiter à la mettre en œuvre. C’est un message que nous voulons faire passer », souligne Clément Héliot, qui rappelle que ni lui ni Christophe ne sont marins. « On est parti de rien, il y avait tout à faire. On n’est pas du tout des marins mais on croit en notre projet. Il ne faut pas avoir peur de l’inconnu. On a passé notre permis bateau, on suit une formation de survie en mer. On a navigué avec le bateau pendant une semaine en Bretagne et on a fait un test de retournement du bateau la semaine dernière. On est content car le bateau s’est bien comporté ». Pour mener à bien leur projet, Christophe et Clément se sont entourés d’un préparateur physique, d’un diététicien et d’un médecin. D’ici la course, ils envisagent une ou deux sorties en mer en France, puis un mois d’entraînement avec le départ aux Etats-Unis.

 

Une course entre la Californie et Hawaii

 

Organisée par New Ocean Wave, la Great Pacific Race, une course de plus de 2100 milles entre Monterey Bay (Californie) et Hawaii, devrait réunir une vingtaine d’équipages réparties en trois catégories : solo, duo et quatuor. Pour le moment, l’équipage CC4Pacific est le seul équipage français inscrit, mais également le plus jeune en double. « Notre objectif est de gagner dans notre catégorie même si nous ne sommes pas des marins. Ce qui fait notre force, c’est qu’on est cousins. On a déjà voyagé ensemble, on se connaît parfaitement. C’est un gros plus par rapport à certains autres équipages qui parfois se forment sans vraiment se connaître. On verra bien. On table sur une traversée de 45 à 60 jours », conclue Clément Héliot.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction