L'été va-t-il bientôt arriver en France ? 

Mercredi 6 juin 2012 à 14h55

Le temps sur le littoral français et sur tout l'hexagone est actuellement conforme à des conditions d'automne. Aucune amélioration n'est attendue avant le 15 juin.


INTEMPERIES-PLUIES / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK/AFP - En avril, il a plu deux fois plus que la normale dans l'Ouest de la France.

32°C la semaine dernière à Grenoble contre 19°C mercredi après-midi. Plus aucune trace de l'été à l'horizon, hormis quelques passages plus cléments au beau milieu d'un défilé de perturbations.

Et il va falloir composer avec ces conditions encore plusieurs jours: «les prévisions actuelles voient persister ce temps très instable», explique Cyrille Duschesne, météorologue pour Météo Consult - La Chaîne Météo. L'anticyclone des Açores qui devrait gonfler en direction de la France à cette période de l'année a décidé de camper sur ses positions. Le temps s'annonce donc perturbé, a priori jusqu'au 15 juin, au moins. Les températures resteront légèrement en dessous des moyennes de saison, ou proches dans le meilleur des cas.

Des dépressions circuleront sur le proche Atlantique et les îles britanniques. Celles-ci entraîneront un courant de Sud-Ouest perturbé et instable sur la France. Concrètement, cela donnera des passages pluvieux et orageux entrecoupés de brèves périodes d'accalmie et du vent parfois soutenu. Bref, à nouveau un temps plus automnal que printanier.

Les habitants des régions proches de la Méditerranée seront plus favorisés: le ressenti sera pour eux assez chaud et agréable. Une petite baignade peut même être envisagée pour les moins frileux, avec une température d'eau autour de 18°C qui pourrait localement grimper jusqu'à 20°C sur les côtes méditerranéennes. Elle restera par contre très fraîche dans la Manche avec 13°C en moyenne. En Atlantique, elle montera jusqu'à 17°C.

Cumuls de pluie très importants dans l'Ouest

Contrairement à ce que l'on imagine, le printemps 2012 a été arrosé mais plus doux que la normale. Le début du printemps avait plutôt bien commencé en mars avec un temps chaud et sec. Au mois d'avril, tout s'est inversé avec un temps pluvieux et des températures parfois basses.

C'est justement ce mois d'avril qui a été la période la plus arrosée du printemps avec des cumuls de pluie très importants dans l'Ouest notamment où il a plu deux fois plus qu'habituellement. Le mois de mai qui a suivi a lui aussi été très arrosé même si les cumuls de pluie étaient assez hétérogènes en fonction des orages. L'extrême Sud-Est et la Corse ont connu des cumuls de pluie également importants. C'est par contre en Alsace qu'il a fait le plus chaud et le plus sec.

Alors, devons-nous plier bagage pour l'Espagne qui enregistre actuellement des pics de chaleur (jusqu'à 37°C à Séville ce mardi)? Une lueur d'espoir en vue pour la France existe, mais pas avant la deuxième quinzaine du mois de juin: «Nous sentons que les modèles de prévisions météo vont vers le mieux après le 15 juin, analyse Cyrille Duchesne, mais la fiabilité est limitée à cette échéance. Cela demande encore confirmation ces prochains jours».

Si le mauvais temps fait le malheur des touristes, la persistance de ces pluies régulières et de ces températures modérées a au moins une contrepartie: celle de satisfaire les agriculteurs qui comptent sur cette eau pour pallier aux éventuels risques de sécheresses de l'été.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction