Bilan positif pour la première saison de Sébastien Josse en MOD70

Lundi 22 octobre 2012 à 09h20

Mots clés : , ,

Après avoir passé de nombreuses années sur le circuit IMOCA, Sébastien Josse a pris la barre du MOD 70 Groupe Edmond de Rothschild en début d’année. Une nouvelle aventure qui l’a mené sur le Multi One Championship, composé de la Krys Ocean Race, transat entre New York et Brest, et du MOD70 European Tour.


Sébastien Josse. Crédits photo : Yvan Zedda / Gitana SA.

Une fois le bateau mis à l’eau en janvier dernier, l’équipage de Groupe Edmond de Rothschild mené par Sébastien Josse a mis le cap sur Agadir où il s’est entrainé jusqu’en mars. L’occasion pour le skipper et ses équipiers de se familiariser avec leur nouvelle monture avant de se mesurer aux autres bateaux, en Bretagne cette fois. Coiffé sur le poteau par Spindrift Racing à l’arrivée de la Krys Ocean Race, celui que l’on surnomme « Jojo » démarre sur les chapeaux de roues. « La Krys Ocean Race était la première régate officielle du championnat. Nous avons bien débuté la saison en finissant cette transat express en 4 jours et 22 heures, juste derrière Spindrift Racing », commente Sébastien Josse.


Malgré une bonne entrée en matière, le reste de la saison connaît son lot de hauts et de bas. « Il y a eu du bon et du moins bon sur l’European Tour. Nous avons terminé sur du moins bon, sur les deux dernières étapes. Cela montre la jeunesse de notre équipage », poursuit-il. Troisième de la première étape entre Kiel et Dublin, Groupe Edmond de Rothschild a terminé quatrième sur l’étape Dublin-Cascais et cinquième sur l’Around Portugal Race et les étapes Cascais-Marseille et Marseille-Gênes via Minorque. Pour une première saison, Sébastien Josse signe tout de même une performance plus qu’honorable. « On termine troisième au classement général de la saison, c’est correct. On a fait une belle transat. Le rythme est un peu différent sur l’European Tour mais notre équipage avait moins de bouteille que les autres. Le bilan est plus que positif, il y a un bon noyau, une bonne ambiance au sein de l’équipe », ajoute-t-il. Un seul regret ? Que le plateau ne soit pas plus étoffé et que les sept bateaux construits ne naviguent pas tous. En attendant que le programme de la Classe MOD70 soit annoncé, le bateau entrera en chantier prochainement.


Le Cam, Guillemot ou Riou vainqueur du Vendée Globe ?


Alors que le rideau est tombé sur l’European Tour, tous les regards sont désormais tournés vers le Vendée Globe. S’il n’y participera pas cette année, Sébatien Josse nous a confié qu’il verrait bien, dans le désordre, Jean Le Cam, Marc Guillemot ou Vincent Riou s’imposer. Mais comme il le précise, « c’est une course marathon, qui est tellement aléatoire. C’est dur de faire un pronostic. Tout dépendra des conditions météo et de la fiabilité des bateaux ! ».
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction