Charles Hedrich : casse et astuces

Dimanche 28 octobre 2012 à 13h30

Mots clés : , , ,

Deuxième rendez-vous de notre rencontre avec le rameur. Charles Hedrich a viré de bord aux îles du Cap Vert, le 18 octobre dernier, il a donc pris la direction des Antilles pour la seconde partie de son aller-retour sur l’Atlantique.


crédits photo: Respectons la terre

Les premières semaines de navigation ont éprouvé l’embarcation de Charles Hedrich. « Je me suis parfois demandé si j’allais pouvoir trouver une solution pour aller jusqu’au bout », nous confie-t-il. Actuellement, le rameur ne peut plus compter sur son pilote automatique, noyé lors des premières semaines de navigation. « Nous n’avions pas prévu que le cockpit serait en permanence plein d’eau à partir de 20-25 nœuds de vent et c’est là où nous avions placé le pilote automatique », explique Charles Hedrich avant de s’exclamer : « Finalement, on s’habitue à faire sans ! » Le navigateur tient son cap avec sa dérive « Quand je l’enfonce, le bateau vient au vent. Plus je recule le poids de ma nourriture à l’arrière, plus le bateau descend dans le vent. Et je bloque le gouvernail. » Un gouvernail de secours, le premier ayant cassé il y a deux mois. « Je n’ai plus peur de casser quelque chose, j’ai déjà tout cassé ! », plaisante Charles Hedrich. Un autre outil crucial, le desalinisateur électrique, a également subi une avarie. Le navigateur utilise donc l’exemplaire de secours, à fonctionnement manuel. « Je dois pomper 2 à 3 heures par jour pour avoir assez d’eau potable, aussi j’évite de trop ramer en ce moment. » Ces problèmes techniques pourraient ralentir Charles Hedrich mais cela ne l’inquiète pas vraiment : « Je ne suis pas dans une logique de vitesse comme pour ma traversée à la rame Sénégal-Brésil. Ce qui m’importe, c’est d’arriver au bout. » L’aventurier a prévu d’arriver à Fort-de-France entre le 30 novembre et le 4 décembre.

LIRE AUSSI:

Premier épisode de notre rencontre: Seul à la rame, sous les alizés

Passage du Cap Vert


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction