Philippe Poupon : une expédition en famille à bord de « Fleur australe »

Jeudi 8 novembre 2012 à 16h32

Philippe Poupon et sa compagne ont cédé à l'appel du passage du Nord Ouest qu'ils ont traversé d'est en ouest en 2009 avec leurs quatre enfants à bord d'un ketch en aluminium de 20 mètres à quille relevable, spécialement conçu pour les régions polaires. Récit.


FLEUR AUSTRALE,PHILIPPE POUPON ET GERALDINE DANON / La Chaîne Météo

Philippe Poupon fait partie des marins qui ont franchi le passage du Nord-Ouest sur un bateau à voile. Lui l'a fait en famille. L'histoire remonte à 2009. À l'époque, le navigateur et sa femme décident de mettre leur expérience et leur passion de la mer au service de la protection de la planète et des océans. Ainsi naît Fleur australe, une expédition d'observation transocéanique à la voile.

 

Une fois le bateau construit, Poupon et son épouse réfléchissent au trajet qu'ils souhaitent emprunter. Le verdict tombe, ça sera le passage du Nord-Ouest. «Mon attirance pour les régions polaires existe depuis un certain temps, explique Philippe Poupon. Je connaissais un peu l'Antarctique mais pas l'Arctique. Ce passage nous tentait. Nous avons donc décidé de l'emprunter pour rejoindre le Pacifique.» Une route plus courte mais surtout pionnière sur un bateau de plaisance classique.

 

Dans le sillage d'Amundsen

 

«Il y a peu de choix pour passer de l'Atlantique au Pacifique. En général, les gens privilégient le canal de Panama, le détroit de Magellan ou le cap Horn. Mais le passage du Nord-Ouest est mythique depuis de nombreuses années. Amundsen l'a traversé entre 1903 et 1906, mais il a fallu attendre les années 1970 pour que les voiliers s'y attaquent. Beaucoup s'y sont fait malmener, il y a eu beaucoup d'années où ça ne passait pas», poursuit-il.

 

Partis de France en février 2009, Philippe Poupon, sa femme et leurs enfants arrivent sur le premier tronçon du passage début août, au terme d'un périple qui les a conduits le long des côtes africaines, au Cap-Vert, aux Antilles, à New York puis au Groenland. «Nous avons quitté le Groenland début août pour rejoindre le premier tronçon du passage, entre Lancaster et Resolute où nous avons rencontré les premières glaces», explique le navigateur. Les premiers chenaux étant encore encombrés par les glaces, l'équipage décide de patienter avant de se frayer un chemin vers Gjoa Haven, connu pour ces célèbres tragédies navales. «Nous avons rencontré beaucoup de glace sur ce trajet, avons dû raser la côte, toucher les cailloux avec un vent oscillant de modéré à fort», explique-t-il. Cap ensuite sur Cambridge Bay et la mer du Beaufort. «Nous avons dû monnayer un bouchon de glace avant la mer du Beaufort.» Puis ce sont du vent fort et de la houle qui attendent Fleur australe dans le détroit et la mer de Béring avant de boucler l'aventure, heureux, à Sand Point, en Alaska. Si Poupon et son équipage font partie des premiers Français à avoir emprunté le passage du Nord-Ouest, ils sont de plus en plus nombreux à tenter l'aventure chaque année.S. D.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction