Les ports de plaisance engagés dans une course à la propreté

Mardi 20 novembre 2012 à 09h16

Mots clés :

Plus de la moitié des ports de plaisance français sont désormais engagés dans une démarche de développement durable pour séduire les plaisanciers.


Le Port Certifié de Bormes-les-Mimosas. Sous licence Creative Common : Vanaspati 1

La propreté est devenue un argument marketing pour les ports. Pour séduire une clientèle de plaisanciers de plus en plus exigeante et sensibilisée aux sujets de développement durable, les ports français se sont lancés dans une course à la propreté. Objectif : être au norme mais aussi continuer à attirer les plaisanciers dans un contexte où la plaisance est un secteur fragile, affecté par chaque retournement de la conjoncture économique.

 

D’après des chiffres du Ministère de l’Ecologie et du Développement Durable, 58 % des ports français sont maintenant équipés d’une déchetterie et 46 % ont un équipement de traitement des eaux grises et noires. Rappelons que les eaux grises incluent les eaux de lavage de vaisselle ou de douche, alors que les eaux noires proviennent des WC ou d’hydrocarbures mélangées à l’eau.

 

Autres chiffres : 69 % des ports français proposent un dispositif de collecte pour le traitement des huiles et 57 % sont équipés d’une aire de carénage de haute qualité environnementale. Depuis 2008, une charte d’engagements et d’objectifs pour le développement durable des ports de plaisance a été signée entre le ministère, la Fédération française des ports de plaisance et l’Association nationale des élus du littoral. Parallèlement, une démarche « Ports propres en France » vise à aider les gestionnaires des ports de plaisance à améliorer la qualité environnementale des ports. Un dispositif de certification AFNOR a également été mis en place et permet de garantir une bonne gestion environnementale.

 

Chaque port de plaisance est désormais doté d’un « plan de réception et de traitement des déchets d’exploitation des navires », élaboré avec le conseil portuaire réunissant des représentants des usagers, et révisable tous les trois ans. Ce plan doit être à la disposition des utilisateurs, permanents et visiteurs, au bureau du port. Si les usagers constatent une carence en équipements ou dans le traitement des déchets, ils peuvent déposer une réclamation auprès de l’autorité gestionnaire du port.
 

LIRE AUSSI:

Escales des bateaux de croisière: électricité ou gaz ?

Le voilier le plus rapide du monde franchit les 100 km/h

Tara, escale parisienne et diplomatique


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction