Nautic : L’arrivée des bateaux à Paris, un challenge logistique

Lundi 26 novembre 2012 à 11h04

Mots clés : , ,

Les premiers convois de bateaux attendus au Nautic arriveront à Paris mardi dans la soirée. Un vrai challenge logistique pour les chantiers et les organisateurs.


Crédits photo : Bertrand Langlois/AFP

Les bateaux commenceront à faire leur entrée dans Paris dès mardi soir. Une entrée toujours remarquée, notamment celle des grands multicoques sur leurs remorques hydrauliques. Les premiers convois, portant entre autres les nouveaux catamarans Lagoon et Fountaine-Pajot sont attendus le 27 novembre à partir de 21h30 Porte d’Orléans. Après Denfert-Rochereau, ils emprunteront le boulevard Raspail puis le boulevard du Montparnasse, avant de redescendre vers la Porte de Versailles via la rue Lecourbe. L’opération sera renouvelée chaque nuit jusqu’au 5 décembre, afin que la flotte de près de 800 bateaux qui seront exposés au Nautic puisse arriver à temps pour la grand messe du nautisme parisienne. « C’est un travail de longue haleine, car pour les gros convois exceptionnels de plus de 5m50 qui sont escortés par la Gendarmerie jusqu’aux portes de Paris, il faut demander des autorisations dans chaque département concerné. Un convoi ne peut partir que s’il a toutes les autorisations, du début à la fin du parcours », explique Alain Pichavant, Commissaire Général du Nautic de Paris. Il faut également prendre en compte le fait que les transporteurs ont un nombre limité de camions et doivent faire des allers-retours, le nombre de remorques disponibles étant insuffisant en France pour un tel événement. Mieux vaut donc si prendre à l’avance. Seuls les convois exceptionnels ou de plus de trois mètres de large sont soumis à ces contraintes, les autres n’ont pas de trajet obligatoire. Il n’est donc pas impossible d’en croiser sur le périphérique parisien.

 

Une traversée de Paris spectaculaire

 

Si l’organisateur, Reed Expositions France n’intervient qu’en cas de problème avant l’arrivée à Paris, la procédure étant gérée en amont par les transporteurs, l’organisateur du Nautic assure le suivi sur la partie parisienne de parcours. « Quand ils arrivent, les bateaux sont stockés en banlieue Sud, vers Longjumeau, d’où ils repartent en début de soirée pour être vers 22h00 Porte d’Orléans », précise Alain Pichavant. Une fois aux portes de Paris, la Police prend le relais niveau escorte. Il faut compter entre deux et cinq heures pour faire le trajet dans Paris, du fait des aléas de la circulation. « Les motards ouvrent la voie. C’est toujours assez spectaculaire car on doit lever à gauche ou à droite les multicoques pour passer au dessus des feux de circulation, puis les redescendre. On croise souvent des regards amusés », ajoute-t-il. Puis vient l’arrivée Porte de Versailles. « Il faut s’organiser pour que les bateaux arrivent dans l’ordre de remplissage du hall, du fond aux portes. Tout cela demande une grosse coordination entre organisateur, transporteurs et la Préfecture de Police, mais tout le monde est impliqué et motivé, car c’est pour écrire une belle histoire ».

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction