Plongée à la Réunion, entre dauphins et jeunes coraux

Mardi 27 novembre 2012 à 07h05

Mots clés : , , ,

A la Réunion, l’activité nautisme reste supplantée par la randonnée. Raison de plus pour aller à la rencontre de fonds encore trop méconnus.


Crédits photo : Nico.alarcon05 sous Licence Creative Commons

Pas besoin d’aller très loin du port de Saint-Gilles, à l’ouest de l’île de la Réunion, pour faire de belles rencontres aquatiques. A quelques milles du port, tout le long de la réserve marine –qui s’étend sur la quasi-totalité de la côte ouest du Cap-la Houssaye (Saint-Paul) à la Roche aux oiseaux (Etang-Salé)-, vit une faune d’une incroyable richesse. Pour les baptêmes et le snorkeling (palmes et tuba), la visite des canyons s’avère d’une incroyable facilité d’accès. A 5 mètres de profondeur à peine, se présentent langoustes mouchetées, poissons trompettes, vivaneaux, et mérous célestes nageant au milieu des jeunes coraux réunionnais qu’il est bien entendu interdit de prélever. Puisque nous sommes dans une réserve, ce petit monde sous-marin n’est absolument pas perturbé par la présence de l’homme, quand bien même il se déplace en palanquée dans un parcours rendu ludique par sa topographie accidentée.


Pour les plongeurs, ou apnéistes, plus chevronnés, LE spot reste la Passe de l’Hermitage –entre les communes de Saint-Paul et de la Saline-, accessible en bateau depuis le port de Saint-Gilles. Barracudas, platax, raies pastenagues, tortues sont ici les compagnons de route du plongeur… Les dauphins sont également nombreux dans ces eaux. Curieux, ils viennent jusqu’à se frotter à la coque du catamaran quand celui-ci navigue. Les plus chanceux des plongeurs peuvent même surprendre les mammifères à s’accoupler, à l’instar de cette palanquée partie début novembre avec le centre de plongée O Sea Bleu.
Les fonds marins réunionnais restent néanmoins méconnus malgré leur richesse. Le récent accroissement de la pratique nautique n’explique pas tout. Le tourisme marin souffre ici des dommages collatéraux liés aux récentes attaques de requins. On a recensé à la Réunion six attaques de requins envers de surfers et bodyboardeurs, dont deux mortelles, en un an. C’est plus que dans la totalité de la décennie précédente. Elles ont plombé l’activité touristique dans son ensemble, et l'activité maritime en priorité. Pourtant Nicolas Glélé, responsable d’O Sea Bleu assure : «Les personnes confirmées le savent, les requins n’attaquent pas les plongeurs et il est extrêmement rare d’en voir. On ne connaît donc pas de baisse d'activité à ce niveau. Ce sont d’ailleurs les débutants qui hésitent désormais à plonger car ils sont mal informés. Sur ce niveau, la baisse d'activité est de l'ordre de 40 à 60% selon les centres. »


Pour plus d'informations sur les activités liées à la mer : www.reunion.fr
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction