La nouvelle vague du Stand-up paddle

Vendredi 30 novembre 2012 à 10h00

Mots clés :

Ce nouveau sport nautique, hérité d’une tradition polynésienne ancestrale, rencontre de plus en plus d’adeptes. Accessible aux débutants et attirant de plus en plus de compétiteurs, cette pratique nécessite toutefois quelques précautions d'usage.


Un touriste en Stand up Paddle aux Îles Cook. Crédits photo : Marty Melville/AFP

À l’origine, les peuples polynésiens utilisaient des planches taillées dans des troncs d’arbres pour se déplacer d’une île à l’autre. Dans les années soixante, à Hawaï, sur la fameuse plage de Waikiki, les moniteurs de surf encadraient leurs élèves debout sur une planche en s'aidant d'une pagaie. Simple, facile à mettre en œuvre et ludique, le concept a depuis séduit de nombreux adeptes, hommes et femmes. Il permet en effet d’effectuer des balades au fil de l'eau, en musclant en douceur bras, jambes et abdos.

 

Aujourd’hui, le Stand-up paddle se développe sur nos côtes et se décline sous plusieurs formes, la promenade tranquille à la course de haut niveau (les troisièmes championnats de France se sont déroulés à la mi-novembre dans la presqu’île de Crozon). À la différence du surf, la technique s'acquiert vite et les élèves deviennent rapidement autonomes. Mais comme tout sport nautique, il nécessite de prendre en compte certaines règles élémentaires de sécurité. Avant de s'aventurer sur les flots, il est ainsi impératif de se renseigner sur la météo. Toute sortie est naturellement à proscrire par vent de terre, sous peine de rencontrer de réelles difficultés à regagner le rivage.

 

Côté équipement, s'il est important de pouvoir garantir sa propre flottaison, un sac à dos étanche contenant un téléphone protégé de l'eau, un sifflet et un moyen de communication lumineux est également fortement conseillé. Considéré comme un engin de plage, le paddle doit théoriquement rester à moins de 300 mètres d’un abri. Les accidents - collisions survenues principalement sur les spots de surf - signalés sur les côtes l'été dernier en témoignent, le Stand-up reste une activité qui comporte quelques risques. Pensez-y pour que cette nouvelle glisse reste un pur plaisir...

 

 

LIRE AUSSI:

Le Stand-up paddle tire la croissance de Bic Sport

Liz Wardley à la conquête de l’Atlantique en pirogue

Plongée à la Réunion, entre dauphins et jeunes coraux


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction