Forte probabilité de tempête sur nos côtes en février

Samedi 12 janvier 2013 à 09h09

Mots clés : , , , ,

Les prévisionnistes de La Chaîne météo nous présentent leurs prévisions pour ce début d'année 2013, avec une tendance en avant-première pour le printemps.


Depuis l'automne, nous avons assisté au retour d’un flux océanique dominant, avec le défilé incessant des perturbations : c’est ce que l’on appelle un « flux zonal », circulant rapidement d’ouest en est, apportant de fréquents coups de tabac et des pluies régulières.

Ponctuellement, cette circulation fut interrompu par quelques descentes d’air froid polaire à l’arrière de fronts froids actifs : ces plongées d’air arctique furent responsables des intempéries qui ont concerné le bassin méditerranéen, particulièrement en novembre.

Mais globalement, le flux d'ouest à sud-ouest s'est maintenu sans discontinuer depuis la mi-décembre, en liaison avec un  anticyclone tenace sur le proche Atlantique. Désormais, un changement se met en place en cette mi-janvier avec un très important conflit de masse d'air entre le froid issu de Mer du Nord et la douceur océanique.

  

Un hiver standard

 

Cependant, ce changement de temps n'a pas remis pas en cause les prévisions saisonnières pour la suite de l’hiver, qui devrait présenter sur nos côtes un profil proche des normales statistiques. Il est vrai que depuis quelques années, l’Europe de l’ouest a connu une recrudescence des situations froides avec des vents fréquemment orientés au nord-est et de la neige : cette fois-ci, les vents dominants seront bien de l’ouest. Le phénomène El Nino dans l’océan Pacifique aurait pu être reponsable de cette situation globale, mais depuis cet automne, il s'est rapidement affaibli pour laisser place à une période " neutre ". Il n'y a donc pas de facteur déterminant à la situation climatique que nous connaissons cet hiver.

Le mois de février sera à priori un peu plus froid que celui de janvier avec la reprise des descentes d’air polaire en provenance d’Islande. Les conditions météo s’annoncent beaucoup plus instables, changeantes et brutales, avec de fortes probabilités de tempêtes. Des coups de vent de noroît alterneraient avec quelques journées de froid sec sur la manche et l’Atlantique, tandis que les intempéries pourraient reprendre aussi en Méditerranée avec le creusement de fortes dépressions liées à l’arrivée de l’air froid.


Enfin, les tendances saisonnières pour le mois de mars envisagent la persistance tardive d’un temps froid et souvent hivernal, sous l’influence d’un anticyclone souvent vissé sur la Mer du nord et les îles britanniques, dirigeant un flux d’est, tandis que la Méditerranée resterait soumise au temps perturbé lié aux fréquentes dépressions orageuses.

 

LIRE AUSSI:

Les dix plus grosses tempêtes de la décennie

Energies marines, la course d'obstacles

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction