28 bus de déchets récoltés sur les plages

Mardi 5 mars 2013 à 12h40

Mots clés : ,

Près de 600 nettoyages de plage sont d’ores et déjà prévus dans le monde cette année dans le cadre de la 18e édition des Initiatives Océanes, nées sous l'impulsion de Surfrider Foundation. 


Depuis leur création, il y a 18 ans, les Initiatives Océanes sensibilisent à la problématique des déchets aquatiques. « Les Initiatives Océanes sont nées sous l’impulsion de surfeurs qui en avaient marre de voir leurs spots souillés, et qui ont décidé de nettoyer les plages, nous explique David Dada, manager du Pôle éducation de Surfrider Foundation Europe, dont le siège est à Biarritz. Depuis, ces opérations ont pris de l’ampleur et nous avons mobilisé des réseaux sportifs, des collectivités, des structures publiques ou encore des entreprises privées, qui se sont emparés de la thématique. Les Initiatives Océanes ont réuni plus de 55.000 bénévoles l’an dernier dans 44 pays, dans le cadre de plus de 1.230 nettoyages de plages, lacs et rivières sur les cinq continents ». Les bénévoles ont collecté l’équivalent en volume de 28 bus remplis de déchets. Aujourd’hui, au vu de l’engouement autour de la problématique, Surfrider Foundation propose gratuitement un kit pédagogique et logistique en huit langues à toute personne souhaitant organiser un nettoyage de plage. « Nous offrons à chacun la possibilité de mener à bien sa propre opération de nettoyage et de sensibilisation de manière indépendante, poursuit-il. Nous arrivons à toucher un public très hétérogène, que ce soit en termes de participants que d’organisateurs, car tout le monde est concerné par ce fléau, que l’on vive sur le littoral ou à l’intérieur des terres ».

 

« Faire interdire les sacs plastique à usage unique »

 

Chaque année, Surfrider Foundation met l’accent sur un type de déchet aquatique. En 2013, son objectif est de faire interdire la distribution de sacs plastique à usage unique en Europe. « Tous les déchets que l’on retrouve dans l’eau, et à terme dans les océans sont d’origine humaine. 70% d’entre eux sont composés de plastique, souligne David Dada. Cette année, nous allons mener une action de lobbying en remettant une carte postale à chaque participant. Nous les invitons à les signer et à nous les renvoyer afin qu’ils s’engagent à nos côtés pour demander à la Commission Européenne de faire interdire les sacs plastique à usage unique ». L’an dernier, Surfrider Foundation a mené une campagne à l’échelle mondiale pour la réduction de l’empreinte plastique par des gestes quotidiens et l’instauration de nouvelles pratiques du côté des industriels et des collectivités. « En parallèle, nous donnerons un autocollant participatif à chaque organisateur. Nous les invitons à le remettre à un commerçant qui acceptera de ne plus donner de sacs plastique à usage unique, et qui apposera cet autocollant sur sa caisse enregistreuse afin de faire passer le message, poursuit-il. Cette année, notre objectif est plus élevé, nous espérons faire entre 1.300 et 1.400 opérations dans le monde, avec plus de participants. Nous voulons mettre l’accent sur la qualité des initiatives proposées, qui sont également l’occasion de passer un bon moment en famille, entre collègues ou entre amis tout en se réappropriant le bord de mer, de lac ou de rivière ». Surfrider Foundation lancera par ailleurs sa nouvelle campagne de communication: « Stop the invasion ».

 

Plus d'informations sur le site www.initiativesoceanes.org
 

 

LIRE AUSSI :

Plastique: La Méditerranée en danger

Ils s 'échouent après avoi volé un luxueux yacht


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction