Le danger de la mer croisée

Vendredi 8 mars 2013 à 05h57

Mots clés : , ,

Les concurrents du Vendée Globe en ont souvent fait état. La mer croisée est un danger pour les voiliers comme pour les bateaux à moteur.


Un instantané du Vendée Globe. crédits photo: DOMINIQUE WAVRE (SUI) / MIRABAUD

La mer subit des déformations plus ou moins importantes de sa surface et celles-ci sont principalement liées à la combinaison de la mer du vent, c’est-à-dire la formation de vagues liées au vent à un instant précis et un endroit donné, et à la houle dont l’origine est plus lointaine. La mer du vent et la houle se caractérisent chacune par des hauteurs significatives des vagues, exprimée en mètres, la H 1/3 bien connue des navigateurs. C’est la hauteur moyenne du tiers des vagues les plus hautes. La superposition de ces vagues ou trains de vagues correspond ainsi à la mer totale, une superposition qui n’est pas la somme des deux ..il est utile de la rappeler.

 

Quand les directions du vent et de la houle sont très différentes (près de 90 degrés) et que la hauteur des vagues qu’elles génèrent est significative, on parle alors de mer croisée. Dans ce cas précis, les hauteurs de vagues maximales sont les plus fortes. Elles rendent toute navigation de plaisance et même de course très délicate et inconfortable. Elles représentent un véritable danger.

 

La situation de lundi prochain dans le golfe de Gascogne nous en offrira un exemple partiel

 

LIRE AUSSI:

Littoral: Quel temps pour ce week-end ? 

Oman renoue avec sa tradition maritime

Budgets nautiques: à la recherche de l'or 2.0


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction