Est-on à l’abri d’une tempête au mois d’avril ?

Mardi 2 avril 2013 à 14h15

Le printemps est arrivé sur la pointe des pieds et les vents forts essuyés ce lundi 1er avril nous font craindre un nouveau mois difficile. Mais quel est le risque réel de tempête à cette période ?


Crédit photo : Claude Renouf

Le vent peut-il souffler encore fortement sur nos côtes en ce mois d’avril ? Les experts de Météo Consult ont planché sur la question. Pour bien jauger le risque de tempête en cette saison, il faut bien différencier la côte atlantique de la Méditerranée. Historiquement, il est intéressant de noter que le risque de vents violents reste assez rare en Atlantique. On parle d’une fréquence moyenne d’une tempête tous les 5 ans, mais le rythme de ces intempéries varie beaucoup en fonction des années. Ainsi, en 2012 les rafales ont atteint à trois reprises le seuil de la tempête à la pointe de Penmarc'h dans le Finistère, après plusieurs années où le mois d’avril restait l’un des moins agité.

 

Vents violents au Sud d’une dépression

 

Le risque de tempête vient le plus souvent d’une grosse dépression et de sa localisation géographique. Les vents les plus violents surviennent lorsqu’on se situe au sud de celle-ci. Au mois d’avril cette configuration reste peu fréquente car les dépressions circulent plus au Nord sur les Îles Britanniques et la mer du Nord. Rares sont donc les tempêtes d’avril mais en revanche fréquents sont les coups de vent (force 8) amenés par un flux de Nord-Est instable.

 

Les îles du Sud vulnérables au vent d’est

 

En Méditerranée des coups de Mistral et de Tramontane sont souvent enregistrés au printemps. Ils arrivent à cause des descentes d’air froid d’origine polaire. Les caps les plus exposés dans le Sud sont le Roussillon, la Provence et la Corse, qui essuient régulièrement des rafales tempétueuses en avril. Les autres parties du littoral méditerranéen sont plus à l’abri de ce genre de phénomène. Par contre des tempêtes amenées par des vents d’est peuvent parfois survenir, touchant principalement les îles d’Hyères, du Levant et de Porquerolles, beaucoup plus exposées. La Corse quant à elle subit aussi quelques tempêtes d’Est lorsqu’une dépression remonte des Baléares vers l’Italie.

 

LIRE AUSSI :

A quoi ressemblera notre été 2013 ?
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction