Guy Cotten, le père du ciré jaune est décédé

Mercredi 3 avril 2013 à 12h52

Tout le monde connaît les cirés jaunes des promeneurs du dimanche et des pêcheurs qui accostent au petit matin. Le sympathique logo du petit bonhomme jaune et noir certifie encore aujourd’hui leur fabrication farouchement française, défendue par Guy Cotten.


crédits photo: Fred Tanneau / AFP

Guy Cotten est décédé ce mercredi matin à l’âge de 77 ans après une vie consacrée à la promotion et à l’évolution des vêtements de mer. 70% des cirés vendus par la marque sont destinés à la marque. Et si ses cirés jaunes ont fait sa renommée, ce sont surtout les combinaisons de survie qui motivaient le capitaine d'industrie. Il y a quelques années encore, il parcourait sans relâche les ports de pêche ou les pontons de course pour convaincre les professionnels de s’équiper ou pour recueillir les impressions des marins qui avaient malheureusement testé le matériel. De retour du Vendée Globe 2008/2009, après son naufrage, Jean Le Cam avait longuement discuté avec son ami Guy Cotten. « C’était un personnage, quelqu’un de très pragmatique et de droit », témoigne le marin ce mercredi. Son énergie, Guy Cotten la puisait dans son enfance modeste dans une ferme de Saint-Yvi (Finistère). Il disait y avoir « bouffé de la vache enragée » , comme le rapportait son biographe Claude Olivier dans Guy Cotten, le soleil sous la pluie. Et de l’énergie, il lui en a fallu pour porter et défendre sa fabrication locale.

 

Made in France

 

L'aventure commence à Concarneau en 1964. Guy Cotten a installé son atelier de cirés sous son logement mais il n'est pas convaincu par le coton ciré utilisé à l'époque pour fabriquer ces vêtements de mer. Finalement, c'est en Ardèche qu'il trouvera son bonheur, chez un fabricant de tissu PVC qui travaille encore aujourd’hui avec la marque au petit bonhomme. Guy Cotten a toujours défendu son installation à Concarneau où une centaine de salariés sont installés. La seule délocalisation concerne des vêtements en coton fabriqués à Madagascar. L'entreprise, dirigée depuis 2003 par la fille du fondateur, Nadine, commercialise désormais ses produits dans 27 pays à travers le monde et réalise 30% de son chiffre d'affaires à l'export.

 

Réaction de Jean-Yves Chauve, médecin du Vendée Globe:

"Je me souviens de ses jeux de mots et de ses yeux malicieux. Bon vent là-haut, Guy ! Et merci pour ton Abri du Marin tellement utile les jours d'embruns..."

 

LIRE AUSSI:

Guy Cotten affiche une croissance semestrielle de 15%

 

 

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction