L'Hermione prend de la hauteur à Rochefort

Mardi 16 avril 2013 à 19h08

Le chantier naval de Rochefort a pu vivre samedi 13 avril un moment fort avec la pose des mâts de hune sur l'Hermione, réplique de la frégate que le jeune major général La Fayette emprunta pour gagner l’Amérique en mars 1780 afin de combattre aux côtés des insurgés américains qui luttaient pour leur indépendance.


Crédits photo : XAVIER LEOTY / AFP

La frégate devrait être achevée début 2015. La coque avait été mise à l'eau le 6 juillet 2012, dans une atmosphère de liesse populaire. En mars dernier, petit mât de hune, bout-dehors et bas-grand mât avaient été posés.


L'ambition de l'Association Hermione-La Fayette, à l'initiative du projet, est de reconstruire le plus fidèlement possible à la frégate d'origine, tout en tenant compte des contraintes règlementaires actuelles, notamment en matière de navigabilité, un navire de plus de 65 m de long portant trois mâts et 2.200 m2 de voilure, et dont la coque est entièrement réalisée en chêne.


L'association cite quelques chiffres illustrant le défi technique relevé à Rochefort : un grand mât à 54 mètres au dessus de la quille, 2.000 chênes sélectionnés dans les forêts françaises, un puzzle de plus de 400.000 pièces de bois et de métal, 1.000 poulies, 1 tonne d'étoupe pour le calfatage, 26 canons tirant des boulets de 12 livres sur le pont de batterie et 8 canons tirant des boulets de 6 livres sur le pont de gaillard.


Le chantier est installé dans une forme de radoub de Rochefort classée Monument historique, sorte de "berceau" de pierre qui a permis l’installation d’un ensemble de passerelles et coursives rendant possible la découverte du navire tout au long de sa construction.


Depuis, juillet 1997, date d’ouverture du chantier au public, plus de 2 millions de visiteurs sont déjà venus découvrir cette aventure et suivre le travail des charpentiers, menuisiers, forgerons... selon l'association.


L’Hermione une fois achevée, la traversée de l’Atlantique depuis Rochefort jusque Boston sur les traces de La Fayette pourra être envisagée entre avril et août 2015 avec diverses étapes sur la côte Est des Etats Unis : Annapolis, Baltimore, Philadelphie, Newport, Hampton, Portland, New York, Boston... avant un retour à quai à Rochefort, son port d’attache pour y être visitée par le public.


L'Association Hermione-La Fayette, armateur du navire, a vu le jour à la fin de l'année 1992, à l'initiative de quelques membres du Centre International de la Mer installé à la Corderie Royale et de plusieurs élus de la Ville de Rochefort. A la barre, une équipe de passionnés bénévoles dont Erik Orsenna, écrivain, président fondateur de l'association.
 

Plus d'informations sur le site www.hermione.com et la page Facebook.

Et retrouvez chaque dimanche, sur Figaro Nautisme, un nouveau portrait d'artisan de l'Hermione


LIRE AUSSI:

Aurélien Velot, forgeron de l’Hermione

L’Hermione, de fil en aiguill: portrait de voilière.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction