Inoxydable 470 !

Samedi 20 avril 2013 à 13h55

Il a su résister contre vents et marées : le 470 a 50 ans cette année. La série compte plus de 40.000 unités qui ont fait le bonheur des amateurs et de plusieurs générations de compétiteurs de haut niveau. A l’occasion des championnats du monde qui auront lieu cet été à la Rochelle, de nombreuses festivités seront organisées.


Camille Lecointre et Mathilde Geron aux JO de Londres. Crédits photo: WILLIAM WEST / AFP

Elle s’en souvient comme si c’était hier. Claire Fountaine qui formait avec son mari, Jean-François, l’un des très rares équipages mixtes du circuit de 470 s’est vu un jour au Canada refuser l’accès à une remise de prix : « J’ai dû expliquer qu’on m’attendait sur le podium », commente-t-elle amusée. Championne du monde avec Christine Briand, aujourd’hui en charge du haut niveau à la Fédération Française de Voile, elle sera bien sûr à La Rochelle du 27 juillet au 10 août et participera au Trophée des Légendes. Trente équipages parmi les meilleurs mondiaux de ces 50 dernières années seront présents comme Marc Laurent et Roger Surmin, premiers champions du monde en 1970, ou Thierry Péponnet et Luc Pillot, champions olympiques, deux fois médaillés au JO.


Haute technicité et facilité de navigation


Le 470 est en effet devenu série olympique pour les JO de Montréal de 1976. En 1988, aux Jeux de Séoul, l’épreuve est scindée en deux, avec équipages féminins d’un côté et masculins, de l’autre. Inoxydable, le « quatre sept » a su résister contre vents et marées. « En 1992, selon la rumeur, il participait aux JO pour la dernière fois. Mais il sera encore à ceux de Rio en 2016 ! », commente Didier Bernard, entraîneur de l’équipe de France Jeunes à La Rochelle. L’extraordinaire longévité du 470 est due à ses qualités : il allie haute technicité et facilité de navigation, y compris par vent fort, pour des équipages de poids moyen. Et c’est un bateau peu coûteux, équipé depuis ses débuts de voiles en dacron et d’un mât en aluminium, même si son accastillage s’est perfectionné au fil des ans. « Un dériveur olympique équipé coûte environ 15.00 euros », estime Camille Lecointre,qui prépare avec Mathilde Géron les JO de Rio. Pour les amateurs, on peut trouver des bateaux d’occasion autour des 2.500 euros.


Le bateau du « juste milieu »

Créé en 1963 par l’architecte André Cornu et le constructeur naval Jean Morin, le 470 est décrit comme le dériveur du « juste milieu ». Il se situe en effet entre les bateaux d’initiation, comme le Vaurien ou le 420, et les bateaux de haute compétition comme le 505 et le FlyingDutchman. La série compte 40.000 unités réparties dans plus de soixante pays. On en dénombre 12.600 en France mais la flotte la plus importante est au Japon ! « L’Association Internationale l’a joué fine : elle a aidé les petites nations en leur prêtant des bateaux, ce qui explique aujourd’hui pourquoi le 470 est aussi répandu », explique Didier Bernard. Un esprit d’entraide qui se retrouve au niveau de l’association française des propriétaires. « Nous récupérons les voiles utilisées par les trois pôles d’entraînement de haut niveau situés à Brest, La Rochelle et Marseille et nous les prêtons à nos adhérents », explique Gildas Pouliquen, président de l’AS 470 qui regroupe 180 adhérents. En France, curieusement, les effectifs d’amateurs se situent majoritairement en région parisienne, dans le nord et l’est. Le plus gros rassemblement de bateaux a ainsi lieu chaque année sur le lac de Madine, en Lorraine.


Une préparation sportive de haut niveau

Avec Marc et Yves Pajot, le 470 est aussi devenu le premier support à bénéficier d’une préparation sportive de haut niveau. Les deux frères se sont entourés de coachs sportifs, de diététiciens et de régleurs à une époque où de nombreux équipages faisaient encore la fête jusqu’au bout de la nuit. Une dimension désormais incontournable pour les jeunes générations. « Je fais du footing et de la musculation », explique Camille Lecointre. Pour autant, la discipline est peu médiatisée, donc peu sponsorisée. Les compétiteurs ont tous un métier. La jeune femme a ainsi un statut de militaire et entraîne les élèves de l’Ecole Navale de Lanvéoc sur J 80. « C’est un sport qui est resté très sain et les jeunes qui l’ont pratiqué ont souvent de belles réussites dans leur carrière, » s’enthousiasme Didier Bernard. De fait, de nombreux professionnels impliqués dans la course au large ou la coupe de l’America viennent de l’olympisme. Et le relais s’effectue en famille. Le pôle de la Rochelle entraine ainsi les fils de Philippe Pallu de la Barrière et de Daniel Andrieu, anciens champions.


Le calendrier des festivités

Plus de 400 bateaux, menés par de vieux briscards et de jeunes espoirs, se retrouveront cet été sur le plan d’eau de La Rochelle pour fêter le cinquantenaire de la série. Ces quinze jours de festivités, organisées par l’AS 470, l’Internationale 470 et la Société des Régates Rochelaises (SRR) offriront un programme riche en événements.

 

Les moments forts :

- Les championnats du monde jeune 470 – 27 juillet / 3 août
Les meilleurs de la catégorie jeune sont attendus : Maëlenn Le maître, AloïseRetornaz, Guillaume Pirouelle et Valentin Sipan.
- 470 Coupe des Masters – 28 juillet / 3 août
Ouvert à tous pour les plus de 30 ans.
- Open Classic – 28 juillet / 3 août
Ouvert à tous pour les moins de 30 ans.
- Les championnats du monde 470 – 30 juillet / 10 août 2013
400 coureurs répartis en deux catégories femmes/hommes. Parmi les Français, Pierre Le Boucher vice-champion du monde 2012 et son nouvel équipier Nicolas Le Berre, Sofian Bouvet et Jérémie Mion double champions du monde jeune, Camille Lecointre et Mathilde Géron, vice-championnes du monde 2012 et 4èmes aux JO 2012.

- Coupe des 50 ans – 3 août
Avec tous les coureurs de la première semaine pour un raid de trois heures.

- Le Trophée des Légendes 470 – 4 août
Une confrontation amicale entre 30 équipages formés par d’anciens champions olympiques ou mondiaux ces 50 dernières années
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction