Le printemps est-il définitivement là ?

Jeudi 25 avril 2013 à 12h29

Mots clés : ,

Alors que nos littoraux connaissent actuellement une belle période estivale, marquée par la chaleur et rythmée par les brises, l’on pourrait enfin penser que le printemps s’est définitivement installé, au moins jusqu’au Pont du 1er mai ! D’une façon globale, l’hiver s’est effacé depuis le 10 avril, pour laisser place à cette alternance de coups de chauds et de brusques rafraîchissements aux allures de douche écossaise. Alors, cette fois est-elle la bonne ?


Crédits photo : ERIC CABANIS / AFP

Que les choses soient pourtant claires : ce n’est pas encore le cas ! Dès ce week-end, les vents du nord descendront de l’Arctique et plongeront jusqu’en Espagne et même au Maroc. Une véritable douche froide de plusieurs jours. Le conflit de masses d’air associé sera d’ailleurs responsable d’une forte dégradation du temps en Méditerranée.



Et justement, tout est question de masses d’air. Et c’est normal, car par définition, le printemps est une « intersaison qui se cherche », entre les dernières descentes d’air froid de l’hiver finissant, et les premières bouffées chaudes d’un été naissant. C’est ce qui se produit depuis le début du mois d’Avril, avec une alternance souvent brutale de vents du nord et de vents du sud qui nous ramène des masses d’air très caractéristiques en cette inter-saison.



Concrètement, il ne faut pas s’attendre à l’installation d’une longue période de beau temps pour l’instant. Tant que les conflits de masses d’air se poursuivront, les dépressions se creuseront et les orages éclateront le long du front froid qui restera bloqué de l’Espagne à la mer Baltique en passant par la Côte d’Azur. Il faut donc s’attendre à du mauvais temps durable le long de cet axe. En revanche, nos côtes Atlantiques et celles de la Manche, positionnées plus en marge du mauvais temps, bénéficieront d’un temps plus stable mais plutôt froid, avec un vent du nord proche du Grand Frais jusqu’à dimanche.



Ensuite, pour le Pont du 1er mai, la configuration météo va un peu changer tout en restant instable. Cette fois-ci, c’est une dépression atlantique qui viendra se positionner au large du Golfe de Gascogne, entraînant la bascule du flux au secteur sud dominant. Les températures vont alors remonter mais les grains orageux resteront menaçants.



A plus long terme, on peut être raisonnablement optimiste. En effet, une belle période semble se profiler pour la mi-mai avec le retour de l’anticyclone sur la Mer du Nord, celui-ci pourrait alors engendrer un flux d’est plus sec, permettant l’installation d’un temps nettement plus estival sur la durée, avant le retour inéluctable des orages…
 

LIRE AUSSI :

A découvrir : En Indonésie, ils jardinent les récifs coralliens

Des peintures à base d’algues brunes


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction