Nouveau record pour PlanetSolar sur l'Atlantique

Lundi 20 mai 2013 à 10h24

Mots clés : , , ,

 Le catamaran PlanetSolar est arrivé samedi à Saint-Martin, battant ainsi son propre record de la traversée de l’Atlantique uniquement alimenté à l’énergie solaire. Il reprendra la mer mercredi pour mener à bien son expédition scientifique. 


Crédits photo : PlanetSolar

 PlanetSolar est arrivé à Marigot (Saint-Martin) samedi au lever du jour après 22 jours de mer à la vitesse moyenne de 5,3 nœuds. Un nouvel exploit pour ce navire propulsé par l’énergie solaire. Ce record, sujet à l’homologation du Guiness World Records, s’inscrit dans la volonté de PlanetSolar de repousser toujours plus loin les limites de la technologie, et valide les améliorations apportées à l’embarcation. Pendant la traversée, l’équipage a rencontré des phases nuageuses et a du optimiser sa route régulièrement. « Il a été nécessaire de nous dévier de manière significative vers le Sud, ce qui a augmenté la distance parcourue de 7%, mais nous a permis d’éviter les vents et les swells défavorables », commente Gérard d’Aboville, capitaine du bateau. En outre, la consommation en énergie du bateau a du être gérée avec précaution pour maintenir la vitesse du bateau. « Une fois encore, le bateau a fait une belle démonstration du potentiel de l’énergie solaire en battant son propre record établi en 2010 sur la transatlantique et en l’améliorant de 4 jours, 6 heures et 38 minutes. C’est difficile de comparer les deux traversées parce qu’elles ont eu lieu à des moments différents dans l’année. Mais il est certain que les leçons apprises pendant notre tour du monde nous ont aidé à améliorer les performances du bateau. Nous allons nous rendre maintenant à Miami pour entamer notre mission conduite par l’Université de Genève », poursuit-il. Après quelques jours dans la marina Fort Louis, PlanetSolar reprendra la mer le 22 mai, mettant le cap sur Miami où l’équipage commencera son expédition scientifique « Deep Water » visant à étudier le Gulf Stream.


PlanetSolar Deep Water, une expédition scientifique sur la route du Gulf Stream

De juin à août, une équipe menée par le Professeur Martin Beniston, climatologue et directeur de l’Institut des sciences environnementales de l’Université de Genève suivra le Gulf Stream de Miami à Bergen (Norvège), en passant par New York, Boston et Reykjavil (Islande). Cette expédition scientifique donnera lieu à une série de mesures biologiques et physiques dans l’air et dans l’eau qui permettront d’étudier les paramètres clefs de la régulation du climat, notamment les aérosols atmosphériques et le phytoplancton. Propulsé uniquement par l’énergie solaire, le bateau n’émet aucune substance polluante qui pourrait fausser les résultats. L’objectif scientifique de la mission est de comprendre les interactions complexes entre la physique, la biologie et le climat. De plus, le projet permettra de sensibiliser le public aux problèmes climatiques.

 

LIRE AUSSI :

PlanetSolar part à la poursuite du Gulf Stream

PlanetSolar prépare son programme


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction