La mer, un secteur porteur pour les emplois saisonniers

Mercredi 22 mai 2013 à 17h19

Du moniteur de voile au surveillant de baignade en passant par l’agent portuaire, la mer est un secteur particulièrement porteur pour les emplois d’été.


crédits photo: MICHEL GANGNE / AFP

Nombreux sont les établissements, organismes ou entreprises à faire appel à des saisonniers et à tripler ainsi leur effectif durant la période estivale. Nous vous présentons ce mercredi trois secteurs qui recrutent.

 

Les vedettes pour des postes variés
 

Basée à Vannes (56), la Compagnie du Golf propose, d'avril à septembre, des croisières et traversées saisonnières sur ses vedettes à passagers vers les îles du Morbihan. « L'entreprise passe de trois à vingt salariés dès le printemps, explique Laurence L'Hour, responsable d'exploitation. On fait appel à des capitaines, des matelots, des mécaniciens ou encore à des agents d'accueil. Ce sont souvent des personnes qui ont l'habitude de faire des saisons et qui disposent d'une certaine expérience en matière commerciale ou de relation clientèle. » En poste depuis la mi-avril, Mathias Grégory, 30 ans, bénéficie d'un contrat à durée déterminée jusqu'à fin septembre. « Je m'occupe de la billetterie et de la gestion des groupes, notamment, précise le jeune homme. Je travaillais déjà pour la compagnie l'année dernière, ce qui a facilité mon recrutement cette saison. »

 

Les centres de voile recrutent aussi à terre

 

A Pléneuf-Val-André, dans les Côtes-d'Armor (22), le centre nautique passe de dix à trente moniteurs de voile durant la période estivale. « C'est vrai que cela peut sembler important, mais il y a beaucoup de turn over, indique Sandrine Gilsanz, responsable du secteur administratif. Certains saisonniers n'auront un contrat que de quelques semaines. Outre les moniteurs, nous faisons également appel à des cuisiniers, des femmes de service et à des animateurs « vie quotidienne » pour assurer les différentes activités que nous proposons (stages, location...). »

 

Des diplômes pour les surveillants de baignade


Du côté de La Baule, en Loire-Atlantique, les 5,3 km de plage sont surveillés par 26 maîtres-nageurs sauveteurs qui officient du 5 juillet au 31 août. Rémunérés sur la base de la fonction publique et encadrés par quatorze CRS, ils doivent nécessairement être titulaires du brevet national de sécurité et de sauvetage aquatique (BNSSA) et du permis bateau. Un job d'été toujours aussi recherché puisque c'est plus de quatre-vingt candidatures spontanées qui ont atterri, cet hiver, sur le bureau de la municipalité bauloise.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction