Bompard embarque pour sa troisième Solitaire

Samedi 1 juin 2013 à 11h03

Le numéro 1 du cachemire est à nouveau partenaire de la course qui s'élancera dimanche.


SOLITAIRE DU FIGARO - ERIC BOMPARD cachemire 2013 / La Chaîne Météo

Il semble être comme un poisson dans l'eau sur les pontons de la Solitaire et au milieu des coureurs au large. «Je ne suis pas un grand marin mais j'aime la mer», explique-t-il. Dimanche, Éric Bompard prendra le départ de sa troisième Solitaire, non pas sur un bateau mais sur les 41 bateaux de la flotte de la course, baptisée depuis 2011 Solitaire du Figaro Éric Bompard Cachemire. «J'ai sponsorisé Karine Fauconnier en 2010 sur la Solitaire, explique le chef d'entreprise qui emploie 300 salariés. C'est l'année où le sponsor titre de la course s'est désengagé. J'ai regardé le dossier et ai décidé de me lancer. Il faut dire aussi que mon entreprise a une belle et longue histoire avec le ­Figaro: nous avons fait nos premières opérations de communication ensemble dès 1985.»

Hausse de 12 %
du chiffre d'affaires

Cet événement, le chef d'entreprise a voulu le soutenir pour les valeurs fortes que véhicule la course au large. «J'aime ces valeurs de risque, d'engagement total du marin, cette volonté de gagner, explique l'intéressé. Je retrouve beaucoup de valeurs de la Solitaire dans ma vie d'entrepreneur: bien qu'entouré de nombreux collaborateurs, un entrepreneur se retrouve souvent seul face à ses responsabilités et ses problèmes».

Le mariage entre la course et la maison Bompard semble réussi et a même résisté à une petite révolution en 2012 quand la Solitaire organisée depuis ses origines par le Figaro a été confiée à la société Pen Duick, organisateur entre autres de la Route du Rhum et de la transat AG2R. «Ça a créé une nouvelle dynamique, tout est bien organisé, on sent un grand professionnalisme et l'on voit que c'est leur métier», se réjouit Éric Bompard, dont l'entreprise affiche une belle croissance.

Malgré la crise en Europe, le chiffre d'affaires 2012 a progressé de 12 %, à 80 millions d'euros. Le résultat d'exploitation est de l'ordre de 8 à 9 % du chiffre d'affaires.

Le changement d'organisateur a entraîné aussi un changement de braquet pour la course, organisée en août depuis ses origines: fini les étapes dans les villes à vocation balnéaire pendant les grandes vacances, place à une course davantage orientée vers le business et les relations publiques, au départ d'une grande ville: Bordeaux cette année.

Une modernisation qui semble convenir aux marins comme au sponsor dont le contrat arrive à terme cette année. Qu'en est-il de l'avenir du partenariat entre Bompard et la Solitaire? «Nous allons réfléchir. La conjoncture est difficile et on ne nous donne pas les ingrédients pour réussir en France, regrette Éric Bompard. Mais, malgré un contexte difficile et l'impossibilité de mesurer la notoriété que nous construisons en accompagnant une telle course, le sponsoring ne sera jamais un luxe ou un élément superflu.»

Chaque année, l'entreprise investit 12 à 13 millions d'euros dans la communication. Une stratégie qui ne semble pas être remise en question par son patron.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction