L’arsenal de Brest en pleine lumière

Mardi 4 juin 2013 à 07h39

Mots clés : ,

Une exposition inédite a ouvert ses portes au musée de la Marine de Brest, des clichés issus de l’atelier photographique de l’arsenal y sont exposés et témoignent des mutations du port avant la première guerre mondiale.


Port de Brest, atelier photographique de l’arsenal de Brest, 6 août 1861, panorama constitué de trois épreuves sur papier albuminé, 26,5 x 91 cm. Crédits photo : musée national de la Marine/A. Fux

Au milieu du 19ème siècle, à la suite des enseignements tirés de la guerre de Crimée, la Marine s’engage dans trois innovations technologiques majeures : la propulsion à vapeur, l’obus explosif et la construction métallique. Cette mutation impose aux arsenaux d’entreprendre d’importantes transformations de leurs infrastructures : creusement de nouveaux bassins, création d’ateliers d’ajustage, de forges et de fonderies. Chaque arsenal est doté d’un atelier photographique. A Brest, Cherbourg, Lorient, Rochefort ou Toulon, des centaines de clichés sont effectués afin de témoigner de l’avancée des travaux. « De bonnes photographies présentées au ministre en disaient beaucoup plus que les rapports les plus longs et les plus détaillés », explique Angelina Meslem, commissaire de l’exposition et chargée de la collection de photographies pour le musée de la Marine à Paris.


Un panorama impressionnant


Les quatre-vingt épreuves tirées sur papier albuminé témoignent d’une parfaite maîtrise des techniques de la photographie. Des négatifs sur plaque de verre viennent compléter l’exposition. Tous ces documents ont été réalisés entre 1860 et 1914. Ils présentent un panorama impressionnant des infrastructures de l’époque. Brest était alors le premier et le plus grand port militaire de France. Le site, étalé autour de la Penfeld, la rivière située au cœur de la ville, fourmillait d’activités, avec le plateau des Capucins et ses ateliers, le pont National, l’un des premiers ponts tournant, ou la majestueuse grue « Revolver ». Ces acteurs immobiles viennent raconter un pan essentiel de l’histoire brestoise. Mais c’est aussi une occasion pour le musée national de la Marine de valoriser son patrimoine photographique, dont la collection est d’excellente qualité.


Arsenal de Brest : photographies & territoires, 1860-1914 au Musée national de la Marine, Château de Brest du 31 mai au 12 novembre 2013
 

 

LIRE AUSSI :

A découvrir : "Tous les océans mènent à Rouen" pour la 6ème édition de l'Armada
Exposition : La vérité sur les requins

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction