New York menacée par le changement climatique

Mercredi 12 juin 2013 à 09h22

Le maire de New York a dévoilé ce mardi un projet de 20 milliards de dollars pour protéger sa ville du risque d'inondations liées au changement climatique. 


crédits photo: AFP

Sept mois après l'ouragan Sandy, la ville de New York s'inquiète pour sa sécurité. "D'ici à 2050, 800.000 New Yorkais vivront dans des zones inondables qui couvriront le quart de la surface de la ville", a averti Michael Bloomberg lors d'une conférence de presse de mardi. L'élu a expliqué que sa ville serait plus vilnérable face aux inondations en raison notamment de la hausse des températures et du niveau des océans. Les scientifiques consultés par la ville de New York ont en effet délivré des prévisions plus inéquiétantes que celles réalisées en 2009. Si lors de cette première étude, les scientigiques estimaient que les eaux autoour de New York pourraient monter de 5 à 12 centimètres d'ici à 2020, ils évoquent désormais une hausse de 10 à 20 centimètres. Pour une étude jusqu'en 2050, ils tablent sur 30 à 60 centimètres de hausse.  8% de la zone côtière pourrait alors être régulièrement inondée, simplement par la marée.

Enfin, certaines tempêtes extrêmes pourraient générer une brutale montée des eaux de près de 6m, dépassant le record de 4,2 mètres établi par Sandy, qui avait inondé une partie de Manhattan en octobre 2012.

 

20 milliards de dollars pour ne pas abandonner les côtes

 

Aussi, si Sandy a coûté 19 milliards de dollars, le maire de New York estime qu'une tempête similaire en 2050 pourrait coûter 90 milliards de dollars. Michael Bloomberg a donc dévoilé un raccord préconisant la construction d'une série de murs anti-crue amovibles dans le sud de Manhattan, le renforcement ou la création de dunes le long des côtes les plus exposées à Staten Island, Brooklyn et dans les Rockaways (Queens), ainsi que la création de digues et autres dispositifs de protection dans les endroits particulièrement vulnérables. Certains pourront dispositifs pourraient atteindre six mètres de haut.

"Certaines des protections pour les zones côtières seront peut-être controversées, a concédé Michael Bloomberg. Certaines peut-être bloqueront la vue. Mais l'alternative c'est d'être inondé, ou pire." Les zones côtières new yorkaises ont récemment été revitalisées grâce à des projets s'élevant à plusieurs millions de dollars. "C'est un travail urgent, et il doit commencer maintenant", a assuré l'élu, conscient que les 203 jours qui lui restent en tant que maire n'y suffiront pas.

 

LIRE AUSSI:

Elevation du niveau de la mer: nos côtes menacées ?

Ces îles qui pourraient disparaître

 

 

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction