L'affaire du siècle: un yacht de 25 mètres pour 25.000 euros

Jeudi 13 juin 2013 à 09h34

Mots clés : ,

La justice a saisi plusieurs bateaux, parmi lesquels un yacht et un ancien bateau du Vendée Globe dont les propriétaires ne payaient pas leur place au port. Ils vont être vendus une bouchée de pain à La Rochelle.  


crédits photo: Marcel Mochet / AFP

Spirit of Ziana est un yacht de 26 mètres de long et 3,85 mètres de large. Construit en 1994 par le très réputé chantier américain MacGregor, ce bateau taillé pour la régate ou la croisière rapide dispose de 300 m2 de voile avec un spinnaker de 240 m2. Il est actuellement en vente pour 25.000 euros… le prix d’un beau semi-rigide.

Cette bonne affaire est à saisir actuellement sur le port de la Rochelle. Car soucieuse de chasser des mauvais payeurs pour récupérer des places de ports, la Régie du port des Minimes a fait saisir 9 bateaux par la justice. A eux seuls, les propriétaires cumulent 200.000 euros de loyers impayés, à mettre en perspective avec les 9 millions d’euros de chiffre d’affaires de la régie. «J’ai l’obligation de recueillir un maximum de fonds pour rembourser ces impayés mais mon impératif est surtout de libérer de la place », assure Bertrand Moquay, le directeur du port. Car les places dans les ports de plaisance français sont rares. Pour celui de la Rochelle, la liste d’attente est ainsi de 1.800 inscrits.

Ces bateaux étaient à la disposition des acheteurs potentiels mercredi et seront mis en vente le 2 juillet au tribunal de La Rochelle. Parmi eux, une majorité de voiliers de moins de 10 mètres et un bateau à moteur, tous mis en vente entre 1500 et 5000 euros. Un bateau en alluminium de 11 mètres, le « Rose des Sables », est ainsi vendu 3500 euros. « Ce voilier avait fier allure, se souvient Bertrand Moquay. Il est actuellement très rouillé mais je pense sérieusement qu’il peut être remis en état par un professionnel ». Le tribunal de La Rochelle procédera également à la vente d’un bateau de course qui avait pris le départ du Vendée Globe 2008 avec Yannick Bestaven comme skipper. Ce bateau a une histoire puisqu’il s’agit de l’ancien Aquitaine Innovation d’Yves Parlier qui avait enchainé les régates et les victoires avant d’être racheté par le marin rochelais.

Le dernier propriétaire du voilier, l’entreprise EAM Cruise, a été radié en novembre 2012, et a laissé 64.000 euros de dette au port de La Rochelle. Mise à prix de ce bateau dont la valeur a été fixée par la justice : 15 000 euros avec possibilité de baisser le prix de moitié. « La coque est en bon état mais nous n’avons pas le droit de monter à bord pour connaître l’état intérieur du bateau, explique Bertrand Moquay. Nous avons dû louer une nacelle pour organiser les visites mercredi. Nous avons été contactés par au moins trois acheteurs potentiels sérieux. » Le directeur précise que l’acquisition d’un des neuf bateaux ne donne pas de priorité sur la liste d'attente. Et si ces biens ne trouvaient pas d’acquéreur, ils seraient détruits.

Une telle vente aux enchères est exceptionnelle. Le Port de La Rochelle avait déjà dû gérer un voilier de course mais le dossier avait été réglé avant de passer au tribunal. « C’était le Max Haavelar qui avait couru le Vendée Globe, se souvient Bertrand Moquay. Il datait de 1992 et nous voyions alors très peu de débouchés pour ce bateau, dont le propriétaire de l’époque avait accumulé les dettes. Alors quand la personne en charge du recouvrement nous a proposé de faire partir le bateau pour un euro symbolique, sans recouvrir les dettes, nous avons accepté. »

Avec cette vente, le port de la Rochelle va récupérer neuf places au port. "Dans l'avenir, ce genre de procédures pourrait être plus systématique même si nous cherchons toujours toutes les portes de sortie avant d'en arriver à cette extrémité", précise le directeur du port de la Rochelle. Pour éviter les "bateaux ventouses" qui occupent des places au port sans sortir, le port de La Rochelle a mis en place un système de suspension de contrat entre 12 et 36 mois. "C'est utile dans le cas d'une navigation longue, explique Bertrand Moquay. Mais aussi pour les plaisanciers qui hésitent à vendre leur bateau de peur de perdre leur place d'ici l'achat d'un nouveau bateau." A leur retour, les plaisanciers qui bénéficient d'un tel contrat sont prioritaires pour récupérer une nouvelle place. Depuis le 1er mai 2012, le port de La Rochelle a signé 50 suspensions de contrat. 
 

Le détail des bateaux mis en vente est en ligne sur le site du port de la Rochelle

 

LIRE AUSSI:

Aquastar, le sur-mesure made in Guernesey

Bien choisir son bateau semi-rigide


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction