Armada : le Monge, les antennes de la Marine nationale

Jeudi 13 juin 2013 à 10h05

Mots clés : , ,

C'est un discret bâtiment gris qui accepte la lumière pour le rassemblement nautique de Rouen. Le Monge, un navire-radar géant intégré au programme de dissuasion nucléaire, cultivait jusqu'à présent la discrétion.


Crédits photo : CHARLY TRIBALLEAU / AFP

C'est une vitrine technologique qui accueille les visiteurs jusqu'à dimanche. Le Monge, mis en service en 1992 et construit par les chantiers navals de Saint-Nazaire, enregistre des données sur la trajectoire des missiles nucléaires stratégiques et tactiques français lors des essais. Tout de blanc vêtu, pour limiter les risques de dilatation du bâtiment à la chaleur, qui pourraient fausser ses mesures, le bâtiment militaire mesure 230 mètres de long. Sa taille impressionnante est gage de stabilité et lui permet d'atteindre une extrême précision dans ces mesures. Doté de "trois des quatre radars les plus puissants d'Europe" ainsi que d'une tourelle optronique, "le Monge est capable de détecter une pièce de 2 euros à 800 kilomètres", a assuré le commandant Jacques Rivière. "A ma connaissance, c'est le seul bateau au monde doté de telles capacités, seuls les Américains et les Chinois disposant de bâtiments approchants".

Comme les essais de missiles stratégiques n'interviennent que tous les deux ans en moyenne, le Monge a diversifié ses missions. Le bâtiment sert ainsi, pour le compte du Centre national d'études spatiales ou de l'Agence spatiale européenne, à la surveillance des débris orbitaux susceptibles de tomber sur terre ou d'endommager des satellites, voire la station spatiale internationale ISS. "A une époque, on nous a régulièrement demandé de repérer une clé à molette perdue en orbite par un astronaute américain", a explique l'un des spécialistes chargés des mesures à l'AFP. "C'était très sérieux: elle pouvait mettre en danger certains satellites".

Fin avril, le Monge, alors positionné au large des Açores, a participé à la recherche des trois marins du voilier Grain de Soleil. Le bateau militaire passe en moyenne quatre mois pas an en mer et  dispose d'une autonomie de 60 jours.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction