Météo : La France déprimée n’a plus envie de rien

Vendredi 21 juin 2013 à 06h08

Mots clés : , , ,

Un hiver interminable, un printemps capricieux et un été qui n’arrive pas à s’installer. Cette météo maussade chamboule aussi bien le moral que les habitudes des consommateurs.


De la pluie, du vent et encore de la pluie. Après une vague de chaleur sur toute la France depuis une semaine, le beau temps est déjà reparti et a laissé la place à un scénario quasi automnal: un temps perturbé sur une grande partie de l'hexagone. Une météo maussade qui désempare tous les Français, y compris les météorologues. « Nous sommes dans une situation de blocage et nous ne savons pas prévoir la fin d’une telle période, explique Cyrille Duchesne, prévisionniste pour Météo-Consult - La Chaîne Météo. L’anticyclone des Açores ne remonte pas sur la France et laisse le champ libre aux dépressions. »

Résultat, en ce jour de fête de la musique, le soleil fera cruellement défaut. Depuis le mois de janvier, nous avons subi une chute de 20% de l’ensoleillement par rapport aux normales de saison. Pour le premier semestre, les plus malchanceux auront été les habitants du Nord-Est et du Centre-Est de la France avec un déficit d’ensoleillement de 30%. A ce jeu-là, les Brestois gagnent la palme de la ville qui a connu le déficit d’ensoleillement le plus faible, de l’ordre de 4%. Sur ces six derniers mois, nous avons également affronté 35% de précipitations supplémentaires et un déficit moyen des températures de l’ordre de 1.5°C.

Avec ces conditions météo inhabituelles, les virus hivernaux ont bien du mal à nous laisser tranquilles. « Contrairement aux idées reçues, le froid ne tue pas les germes, rappelle l’épidémiologiste Philippe Amouyel. Mais il entretient la promiscuité qui offre un terrain favorable à ces germes de nature transmissible. Ainsi, la gastro-entérite, qui s’éteint habituellement en février – mars, était toujours bien présente au mois d’avril. » Actuellement ce sont les rhumes qui sont particulièrement actifs, même s’ils se sont calmés avec la hausse des températures du début de semaine. Et pour compenser le manque de soleil, le médecin conseille la luminothérapie. « Mais uniquement sur prescription car elle peut ne pas convenir à des patients sensibles des yeux », tient-il à préciser.


Déprime dans les galeries marchandes

 

Conséquence immédiate de cette situation, les insecticides et crèmes solaires sont restés sur les rayons des supermarchés. Climpact, société de conseil climatique pour les entreprises, note une baisse de 22% pour les premiers et 19% pour les seconds. Le maïs en conserve, si utile pour préparer les salades estivales, a également été délaissé à hauteur de 7.6% pour le printemps 2013. « Nous gardons à l’esprit que l’impact positif sur la consommation pendant une période de beau temps est plus fort que le manque à gagner en cas de mauvaise météo, rappelle Jérôme Soares, responsable marketing pour Climpact. Mais ce printemps est exceptionnel car il correspond à une période défavorable qui persiste. De nouveaux secteurs s'adressent désormais à nous comme les entreprises du textile qui souffrent particulièrement de la situation. »

Les magasins de vêtements pourront rattraper leurs ventes en volume pendant les soldes, qui s’ouvrent mercredi 26 juin, mais cela se fera en rognant sur leurs marges. Le responsable marketing de Climpact remarque toutefois que la durée exceptionnelle de cette météo maussade pousse les consommateurs à un comportement exacerbé : « Nous connaissons un tel manque de soleil que lorsque le temps se montre plus clément, les consommateurs expriment un désir plus important pour les produits estivaux comme les vêtements. » De leur côté, les salles obscures peuvent d’ores et déjà anticiper un bon score avec un week-end qui s’annonce automnal.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction