Mini Fastnet : La fin de la galère viendra de l'Ouest

Mercredi 26 juin 2013 à 10h34

La tête de flotte approche de l'Irlande à toute petite vitesse, engluée dans la pétole. Mais le décalage à l'Ouest de Gwénolé Gahinet et Grégoire Mouly sur Watever-Nautipark s'annonce prometteur. 


Crédits photo: Laurent Vidal

"Les concurrents ne sont pas très diserts ce mercredi matin, remarque Denis Hugues, le directeur de course. Ils sont très concentrés et un peu tendus, à la recherche de la moindre risée." Il faut dire que la matinée s'avère beaucoup plus compliquée que prévu. La jolie brise qui portait les concurrents mardi s'est essouflée plus vite que prévu en s'orientant au secteur Nord et le coup de frein fut radical cette nuit pour la tête de flotte: Watever-Nautipak en prototype mais aussi le duo Justine Méttraux et Isabelle Joschke (Teamwork) en bateau de série. A ce jeu, ce sont les leaders des prototypes qui ont tiré leur épingle du jeu. Alors que la flotte était obligée de monter au Nord pour éviter le DST, ils ont tout fait pour se décaler à l'Ouest, espérant un renforcement du vent plus rapide par le large. Une stratégie gagnante car ils affichent des vitesses supérieures à celles de leurs concurrents directs  - Chasseur de prime, Mare et Roll my chicken - chaque nouveau classement: 3 noeuds au lieu de 1.5 à 6 heures et 1.5 noeuds contre 0.6 à 7 heures. Le directeur de course observe attentivement la trajectoire de Watever-Nautipak avec un oeil bienveillant: "Ils ont très bien navigué depuis le départ de Douarnenez, sans aller trop chercher près de la côte."

 

En bateaux de série, les solides leaders d’hier, Justine Méttraux et Isabelle Joschke (Teamwork), sont à la peine ce mercredi. Dans la nuit, elles ont affronté de plein fouet l'arrivée de la pétole, scotchées à zéro noeud pendant plus d'une heure tandis que leurs poursuivants revenaient vers elles. Nouveau départ donc pour les séries à 23 heures avec des duos judicieusement décalés vers l'Ouest - Damien Cloarec/Gildas Mahé (Lomig), Ian Lipinski/Charlie Pinot (Pas de futur numérique) et Clément Bouyssou/Paul Mariette (No War) -  et un duo féminin qui bataille pour recreuser l'écart, un peu plus à l'Est. Sur leur sillage, GO4IT (Simon Koster/Davy Beaudart) réalise également une belle performance.

 

La fin de la pétole avec le retour d’une brise stable n’est pas prévu avant la fin de la journée, lorsque la bulle se sera suffisamment décalée à l'Est. Demain, la direction de course attend un vent d'Ouest jusque 25 noeuds.

 

LIRE AUSSI:

Louis Mauffret navigue entre vieux-grééments et mini 6.50

Julien Marcelet baigne dans la course au large du lundi au dimanche

Un skipper en costume sur son mini

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction