Le Marité, un grand père à belle allure

Mercredi 26 juin 2013 à 17h12

VIDEO - Après l'Armada de Rouen, le Marité fait escale en Bretagne Nord pour le festival Entre terre et mer à partir de ce jeudi et jusqu'à dimanche. Ce trois-mâts est le dernier des Terre-Neuviers en bois du patrimoine national. Il fête ses 90 ans cette année après un long chantier de restauration de cinq ans.


crédits photo: Haude-Marie Thomas

Le capitaine du Marité, Matthieu Alluin, nous accueille pieds nus sur le bois clair de son vieux gréement. Il a pris ses quartiers au début de l'annnée sur un Marité revivifié par un long chantier de restauration. "Le Marité entame sa sixième vie", lance le capitaine avec enthousiasme. Et, fait rarissime, le voilier portait déjà le nom de Marité lors de son baptême en 1923. Il rend hommage à la plus jeune fille de son premier armateur appelée Marie-Thérèse.
Au cours de sa première vie, le voilier a du affronter les brumes de Terre-Neuve, le ventre lourd de morues. Pour chaque campagne, les 24 hommes d'équipage équipés d'une douzaine de doris - les petites embarcations utilisées pour la pêche - ramenaient entre 100 et 160 tonnes de morue. Aujourd'hui, nos voix résonnent dans les cales impeccablement vernies qui accueillent des expositions et réceptions. Juste au-dessus, sur le pont, la cloche destinée à appeler les pêcheurs partis sur leurs doris est toujours en place. "C'est un bateau qui a une âme, souligne le capitaine. Je suis spécialiste de ces vieux grands-pères, véritables miraculés, qui arrivent à renaître malgré les épreuves." Au cours de sa longue existence, le Marité a miraculeusement échappé aux mines et aux attaques aériennes de la seconde guerre mondiale, avant d'être abandonné aux îles Feroê, considéré comme une épave après le déclin de la pêche à la voile (le voilier a été motorisé quelques années auparavant, ndlr). Le Marité est revenu en France au début des années 2000, servant même de plateau pour l'émission Thalassa et remplissant désormais une nouvelle mission d'ambassadeur de la Normandie à travers le monde. Le conseil général de la Manche, les villes de Fécamp, Granville ou encore Saint-Vasst-La-Hougue - la liste est longue - se sont regroupés au sein d'un groupement d'intérêt public pour assurer les 300 000 euros de budget annuel du Marité. Pour compléter ces financements, le Marité accueille des équipiers pour 75 euros la journée. "C'est un bateau très surprenant, extrêmement puissant à la voile, remarque Matthieu Alluin. C'est un vieux gréément qui peut être physique mais l'union fait la force ! Nous souhaitons faire participer nos passagers au maximum pour remplir notre objectif pédagogique." Le Marité participera dès jeudi aux parades du festival Entre Terre et Mer dans la baie de Morlaix. Une opération "ponts ouverts" est organisée par le festival ce dimanche 30 juin.

 

Ci-dessous: Embarquez en vidéo et en photos à bord du Marité

 

 

 

 

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction