Tour de France: Groupama en tête

Dimanche 30 juin 2013 à 09h03

Groupama a remporté deux des trois manches de la première journée de course tandis que Thomas Coville décrochait la troisième. Le grand favori est donc au rendez-vous mais il doit compter sur des poursuivants ultra-motivés pour cette dernière journée à Dunkerque


Crédits photo: B. Stichelbaut

Les premiers bords ont été tirés ce samedi à 11 heures dans 10 à 15 nœuds de vent de nord-ouest sur une très courte distance (0,75 mille, trois tours). Pour cette première, Groupama 34 prend immédiatement le contrôle mais son ancien complice d'entraînement, Courrier Dunkerque 3, le talonne jusqu’à le doubler.. Groupama repassera finalement en tête juste avant la ligne d'arrivée et Bretagne-Crédit Mutuel Elite décrochera une belle troisième place. Deuxième joute et nouvelle domination de Groupama 34, d'autant que le nordiste de la bande a pris une mauvaise option sur le premier bord de près. Sodebo remonte mais pas suffisamment pour monter sur le podium. "Depuis le début, nous avons du mal à trouver de la vitesse, explique le navigateur de Sodebo, Jean-Luc Nélias C’est notre bataille et nous y travaillons fort." Le podium sera finalement composé de Groupama 34, Ville de Genève Carrefour Addictions et Team OmanSail. Pour la troisième manche, Sodebo s'impose grâce à un très bon départ et 3,6 milles plus tard, après avoir enroulé toutes les bouées en tête, l'équipage de Thomas Coville décroche la manche. "C’est sympa de gagner une manche, surtout la dernière du premier jour, précise Jean-Luc Nélias. On a pris un meilleur départ et sur ces parcours très courts, il y a un avantage à être tout de suite en tête. Tu fais tes compromis, tu choisis tes bords et tes adversaires subissent."

 

Parcours banane et large pour ce premier dimanche

 

Les équipages sont déjà sur l'eau ce dimanche. Ils vont s'affronter sur trois parcours techniques avant de plonger directement dans le grand bain du large: départ à 21 heures pour une première étape de ralliement de nuit vers les Pays-Bas. Pour la deuxième fois de son histoire, le Tour ira saluer le massif phare de Breskens. Mais pour atteindre ce but et découvrir la Zélande, région connue pour son caractère venteux, il faudra d’abord slalomer à travers les bancs de sable et gérer le trafic maritime, « même si nous ne traverserons pas le DST », remarque Christophe Gaumont, le directeur de course. Daniel Souben, skipper de Courrier Dunkerque, observe de son côté que le parcours regorge de marques de parcours pour éviter les bancs de sable ou respecter un chenal. Il en a relevé 22. « Nous respectons là une obligation des autorités maritimes », rappelle le directeur de course. Le skipper nordiste en est bien conscient mais il se prépare déjà à redoubler de concentration pour ne surtout pas en manquer une. « Avec pas mal de courant et des vents faibles, cela peut rapidement devenir compliquer de rattraper une marque de parcours », explique Daniel Souben. Le départ des pontons est prévu à 19 heures. 

 



SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction