Le semestre de tous les records

Mercredi 3 juillet 2013 à 11h56

Ce mercredi, nous entamons la seconde moitié de l'année 2013. Pluies diluviennes, tornade, ciel plombé et thermomètre qui refuse de grimper, le premier semestre 2013 a battu des records.


crédits photo: AFP

Un thermomètre en berne

 

Il faut remonter à 1987 pour trouver un premier semestre plus frais que 2013. Nous avons subi un déficit de plus d’un degré au niveau national, par rapport à la normale calculée sur la période 1981-2010. « Les mois de février, mars et mai ont été particulièrement froids avec un déficit de près de 2°C, observe Cyrille Duchesne, prévisionniste pour Météo-Consult / La Chaîne Météo. En mars, on se souviendra de l’épisode de neige remarquable dans le nord-ouest entre le 12 et le 15 mars avec 40 cm de neige dans le Cotentin. Les congères atteignaient deux mètres en raison du blizzard qui a soufflé pendant 48 heures. » A cette même période des records de froid ont été enregistrés du bassin parisien à la Belgique (Lille, Evreux ou Charleville-Mézières) avec un thermomètre descendant sous les -10°C. Si des températures un peu plus douces ont été observées en avril, cela n’aura guère duré avec un mois de mai particulièrement frais et humide. Le week-end de Pentecôte du 18 et 19 mai a été très perturbé avec des fortes pluies et une grande fraîcheur. La neige est même tombée à la fin du mois de mai dès 700 mètres d’altitude sur nos reliefs.

 

Un ciel plombé

 

Le soleil n'a pas sauvé la donne avec un manque de 19% pour ce trimestre à l’échelle de la France. Ce déficit s’explique par le temps durablement perturbé que nous avons connu et le trop peu d’anticyclones venus s’installer sur la France. Les régions du nord-est et du centre-est sont celles qui auront connu le déficit d’ensoleillement le plus marqué.

 

Beaucoup d'eau

 

Records aussi côté pluie. Sur l’ensemble du premier semestre 2013, au niveau national, Météo Consult / La Chaîne Météo a observé un excédent pluviométrique de l’ordre de 28%. L’excédent est monté à 50% pour les mois de mars et mai avec des records largement battus. Ainsi, au mois de mars, Nice a été arrosée par 243 mm pour une moyenne mensuelle de 39 mm. Enfn, la France a connu deux épisodes d'inondations lors de ce premier semestre avec d'abord la Bourgogne et la Champagne au mois de mai: fortes pluies, crues et inondations. Au mois de juin, les inondations ont dévasté le sud-ouest, ouvrant une semaine particulièrement violente.

 

Tornade et inondations

 

Les lundi 17 et mardi 18 juin, une perturbation très active a stagné pendant près de 48 heures sur le sud-ouest de la France, provoquant des cumuls de pluie très importants. Ils sont chiffrés à 40/60 mm en plaine mais ont dépassé les 100 mm sur le relief pyrénéen avec jusque 183 mm à Gavarnie. En moyenne, il est tombé plus d’un mois de pluie en 36 heures, sur des sols déjà détrempés et des nappes phréatiques encore en augmentation. 

Le lendemain, c’est le Nord qui a vu le ciel lui tomber sur la tête avec 250 000 impacts de foudre en quelques heures, un record journalier constaté par Météorage. Une tornade, classée EF3 sur une échelle qui va jusqu'à 5, a même été constatée en Côte d’Or. Des vents allant de 220 à 270 kilomètres / heure ont été relevés à l’intérieur du tourbillon et une soixantaine d’habitations ont été dévastées. C’est la plus forte tornade française depuis la catastrophe meurtrière d’Hautmont le 30 août 2008. L’axe orageux a également provoqué des records de précipitation. Des cumuls de pluie équivalant à trois semaines de précipitations ont été relevés ce 19 juin et les pompiers franciliens sont intervenus plus de 6.000 fois pour des caves inondées, des routes coupées ou submergées et des arbres couchés.

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction