Vacances d'été: arrivée en masse de méduses sur nos plages

Vendredi 5 juillet 2013 à 10h06

Mots clés :

Malgré une eau de mer froide cette année, les méduses ont envahi les plages de Méditerranée et du Sud Ouest. La brise, qui va souffler ce week-end sur nos côtes, devrait renforcer le phénomène. 


Crédit photo : MANAN VATSYAYANA / AFP

C'est une mauvaise nouvelle pour les premiers vacanciers de l'été. Les méduses sont présentes en masse sur nos plages, notamment en Méditerranée et dans le sud-ouest, sur le littoral Atlantique. Une tendance qui va se renforcer ce week-end. Malgré des températures de l’eau un peu fraîches (22°C pour la Côte d’Azur et 19°C pour le Languedoc-Roussillon) et donc défavorables aux méduses qui préfèrent la chaleur, les conditions météorologiques de ce week-end dans le sud-est ne devraient en effet pas jouer en faveur des premiers baigneurs : « Les côtes du Var et des Alpes-Maritimes seront concernées par un régime de brises, surtout samedi, explique Pascal Scaviner, responsable du service prévisions pour Météo Consult-La Chaîne Météo. Ces brises devraient soit maintenir les méduses déjà présentes sur les côtes, soit en ramener davantage ». Les côtes du Languedoc-Roussillon et de l’arc atlantique bénéficieront par contre de meilleures conditions : la présence de vents de terre d’est à nord-est repoussera les eaux chaudes de surface et a priori les méduses avec.

Palavas Les Flots, Antibes, Marseille et les côtes de la Haute-Corse ont déjà été envahies par ces gélatineux mal-aimés en début et milieu de semaine. Les petites, mais très urticantes, Pelagia Noctiluca vont-elles réduire à néant les envies de baignade des touristes pour ce premier week-end des grandes vacances ? Si une multitude de facteurs déclenchent l’arrivée des méduses (pollution, surpêche, etc…) deux d’entre eux semblent avoir une importance particulière: «l’orientation des vents et des courants marins joue un grand rôle en les rabattant, ou non, vers les côtes, affirme Floriane Delpy, doctorante spécialisée en écologie des méduses à l’Institut Méditerranéen d’Océanologie, et la température de l’eau a également un impact certain».



LIRE AUSSI :

2013 : un été à méduses ?


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction