Mobilisation pour les océans ce mardi

Mardi 9 juillet 2013 à 13h08

EN DIRECT - Le conseil économique, social et environnemental présente ce mardi après-midi ses pistes pour une gestion plus durable des océans. Il sera soumis au vote à partir de 14h30. Au programme: formation des professionnels, éco-conception, recyclage des navires et information du grand public. 


crédits photo: Patrick Powers - Licence Creative Commons

Nous avons le deuxième espace maritime après celui des Etats-Unis et peut-être bientôt le premier avec l'extension du plateau continental français. La mer est donc un enjeu majeur pour les politiques. Lors de l'appel pour la haute mer, lancé en ce même conseil économique, social et environnemental à l'hiver dernier, les acteurs politiques et associatifs avaient indiqué sentir un plus grand intérêt de nos gouvernants. Reste maintenant à traduire cette prise de conscience en actes. C'est la mission que s'est donnée le Cese.

 

Un changement peut-être irréversible

 

"La prise de conscience de la nécessaire préservation du milieu marin n'est pas récente, mais il devient urgent de mieux définir le cadre d'une gouvernance et d'une gestion durable de cet espace, tant il est devenu un enjeu économique et énergétique majeur", indique le projet d'avis présenté par Catherine Chabaud. La navigatrice alerte: "Des écosystèmes entiers sont en train de subir des changements, en profondeur, et peut-être irrévesibles."

Dans le cadre de sa mission de conseil du gouvernement, de l'assemblée et du sénat pour l'élaboration de lois et décisions, le Cese a donc choisi de proposer un large pannel de moyens. Catherine Chabaud remarque ainsi que "faute de connaissances suffisantes, les mesures de prévervation et de gestion appropriés ne sont pas forcément prises. Parmi les préconisations du Cese, il y a donc le développement de la recherche scientifique sur les océans, et d'abord en outre-mer. La navigatrice a également tenu à souligner la perspective de "nouvelles dynamiques industrielles, très prometteuses" grâce aux richesses de la mer. Le Cese demande donc à intégrer une approche écosystémique et concertée du développement des activités humaines en mer à la prochaine loi-cadre sur la biodiversité. Le Cese demande aussi que la fonction régulatrice de l'océan soit prise en compte dans la question du réchauffement climatique. 

Enfin, pour que ces propositions ne restent pas uniquement des paroles, le conseil recommande de rendre plus efficace et cohérent le pilotage national de la politique maritime française." Et notamment de renforcer le rôle du secrétariat général de la Mer en lui donnant un statut de haut commissaire avec rang de ministre. 


LIRE AUSSI:

Tara s'engage pour la haute-mer

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction