Des orages jusqu'à la fin de la semaine

Mardi 23 juillet 2013 à 17h30

Une forte activité orageuse née sur le proche Atlantique a zébré notre ciel ce lundi et mardi avec de fortes rafales de vent. De nouveaux épisodes violents sont attendus ce mercredi, avant un nouvelle vague orageuse à partir de vendredi. 


Après une longue période de temps stable et sec, nous connaissons une semaine orageuse avec l'arrivée d'un air moins chaud et plus humide venu de l'Atlantique. La configuration de cette semaine est basée sur une perturbation, bloquée entre l'air plus frais présent en Manche et le long de l'Atlantique, et des remontées d'air en provenance du Sahara, qui remontent vers l'Italie et débordent sur l'est de notre territoire. Cela provoque de fortes chaleurs à l'est jusqu'en Alsace au nord, excepté la Côte d'Azur qui sera tempérée par un vent marin asssez soutenu. Des températures de 34 à 39°C sont attendues ponctuellement avec des records en Corse en raison d'un coup de Sirocco. Des phénomènes orageux violents sont attendus ce mercredi et les équipes de Météoconsult jugent le risque important pour l' Allier, les Ardennes, le Cantal, la Côte-d'Or, la Creuse, le Doubs, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, le Puy-de-Dôme, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, les Vosges, le Territoire de Belfort. Les orages pourront être localement violents avec de fortes précipitations, des chutes de grêle et de violentes rafales de vent. L'alerte est valable jusque ce mercredi, 21 heures.

  

Deux options pour la fin de semaine

 

Pour la fin de semaine, les prévisionnistes de Météoconsult envisagent deux options. La première, majoritaire, voit l'extension de la forte chaleur à une très grande partie du pays, jusqu'à la Loire en remontant vers la Bourgogne et les Ardennes avec des températures très élevées, de 31 à 37°C. Dans ce cas, les orages les plus violents sont attendus un peu plus au nord, au-dessus de ce front, des Pays de La Loire à la frontière belge. Le risque d'orage serait plus faible ailleurs. L'autre scénario, minoritaire, envisage l'arrivée d'air plus frais venu de l'Atlantique. Cette configuration limiterait les orages au quart Sud-est. 

En ce début de semaine, la forte dégradation orageuse a engendré des vents violents avec des rafales entre 80 et 90 km/h à St Girons et entre 70 et 80 km/h à Pontoise et la Brosse-Montceaux pour l'Ile de France. Ce lundi, des rafales de vent à plus de 100 km/h ont été mesurées en Bourgogne, dans la région d’Auxerre. Côté pluie, l'épisode le plus spectaculaire s'est produit ce lundi à Caen avec un violent orage stationnaire. Si la station de Carpiquet n’a relevé que 20 millimètres d’eau, il est probable que la lame d’eau ait approché les 60 à 80 mm au cœur de la cellule orageuse en centre-ville, comme le relevait la préfecture. Les sapeurs-pompiers ont effectué plus de 1.000 interventions, essentiellement pour évacuer l'eau qui a envahi les sous-sols de nombreux édifices, commerces et domiciles privés. Au total, ce lundi, la France a subi plus de 60 000 impacts de foudre, selon les relevés de Métorage, et près de 140.000 ce mardi. Il s'agit des impacts vers le sol mais aussi d'un nuage à l'autre.

  

LIRE AUSSI:

Les orages jouent les indomptables

Biarritz décroche la palme de la région la plus orageuse

Que faire en cas d'orage à la plage ?

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction