L'une des plages les plus dangereuses de nouveau endeuillée par un requin

Mercredi 24 juillet 2013 à 10h13

Mots clés : ,

Une jeune Brésilienne a été attaquée par un requin alors qu'elle se baignait sur une plage de Recife, dans le nord-est du Brésil. Cette station balnéaire, hôtesse de la Coupe du Monde de football 2014, est l’une des zones les plus touchées par les attaques de requins au niveau mondial. La zone à risque se situe notamment en face du complexe hotelier de la ville.


Un requin tigre. Crédits photo: AFP

Bruna Gobbi, 18 ans, se baignait en compagnie d'une cousine, lors de vacances familiales, lorsque l'attaque, filmée par une caméra de vidéo-surveillance, est survenue. Le requin l'a mordue à la jambe. Elle a été rapidement transférée à l'hôpital mais elle est décédée à son arrivée. "Elle avait perdu beaucoup de sang", a expliqué une responsable de l'établissement à l'AFP, sous couvert de l'anonymat. "On savait qu'il y avait des risques d'attaque, mais je pensais que c'était dans un secteur plus profond", a témoigné sa cousine Daniele Souza, sur la chaîne de télévision Globo. La famille de Bruna a annoncé qu’elle allait prochainement porter plainte contre l’Etat , comme le rapporte le journal «El Diario de Pernambuco».

 

La destruction de la barrière de corail pousse les requins à la côte


Cette nouvelle attaque mortelle s'ajoute aux 25 décès et 58 attaques de requins sur cette station balnéaire depuis 21 ans. C’est cinq fois plus que la moyenne mondiale. Les côtes de Recife ont toujours été longées par les requins mais elles étaient autrefois protégées par la barrière de corail. Aujourd’hui, celle-ci est fortement détériorée par la croissance urbaine et les rejets industriels, détruisant l’habitat et le garde-manger naturel des requins. Le taux de pollution élevé des rivières qui se déversent dans la zone a aussi fait baisser le stock de poissons, obligeant le requin à élargir son rayon de chasse. "En ce moment, les eaux troublées par les pluies hivernales et la pleine lune favorisent les attaques", précise le Cemit, qui recense les attaques de requins depuis 1992.
Depuis quelques années, le nombre d'attaques est à la baisse. Il était en moyenne de 3.5 par an jusqu’en 2004 et il a baissé à une moyenne de 1.3 au cours des six dernières années. Un abattoir a également été fermé en 2005 pour éviter que des millions de litres de sang et de viscères se déversent dans une rivière et finalement dans la mer. Toutefois, les attaques ont continué après cette fermeture et les dizaines de panneaux et de drapeaux rouges n’empêchent pas des milliers de personnes de continuer à se baigner sous le soleil ardent du Brésil, bravant requins tigres et requins bouledogues.

 

LIRE AUSSI:

Requins: Polémique à La Réunion après la publication d'une note interne

Ces différentes espèces de requins qui nous menacent

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction