Conditions météo exceptionnelles pour un week-end meurtrier dans l’Hérault

Lundi 29 juillet 2013 à 06h20

Ce dimanche a été endeuillé par sept décès sur les plages de l’Hérault. Pourtant, les drapeaux orange et rouges étaient déployés sur le littoral depuis vendredi.


Ce dimanche, le temps restait beau sur le littoral languedocien, avec de fortes chaleurs, alors que les orages menaçaient déjà dans l’arrière-pays. Sur les plages, c’est un vent marin, de sud-est, qui balayait les parasols. Il s’était levé depuis la veille et soufflait sur le Golfe du Lion en force 5 à 6 Beaufort, soit des rafales entre 50 et 60 km/h au maximum. "Sur les caps exposés des Bouches-du-Rhône, comme au cap Couronne par exemple, les relevés indiquaient tout de même des rafales de vent proches de 85 km/h, relève Régis Crépet, prévisionniste pour Météoconsult / La Chaîne météo. Mais cela reflétait les conditions météo qui régnaient au large."

 

Des vagues qui déséquilibrent les baigneurs

 

Ce vent marin, venu du grand large, avait eu le temps et l’espace nécessaires pour former une houle modérée, entre un mètre et un mètre 50. Une configuration exceptionnelle en cette période : les estivants ont plutôt l’habitude de subir le Mistral et la Tramontane en Méditerranée. « Ces deux vents typiques de la Méditerranée sont beaucoup plus violents, explique Régis Crépet, prévisionniste pour Météoconsult / La Chaîne Météo. Mais ils soufflent de la terre vers la mer et ne forment pas de telles vagues. » Ce dimanche, la houle arrivait en ligne droite, du large vers le littoral de l'Hérault, particulièrement exposé. Ainsi, les relevés de Sète ou du Cap d'Agde faisaient état de vagues frôlant parfois les deux mètres. « Sur ces plages sableuses, des courants se forment lorsque les vagues sont trop fortes, précise Régis Crépet. Un peu à l'image des baïnes, ces courants redoutables sur la côte aquitaine car ils peuvent entrainer les nageurs vers le large. » Le spécialiste météo n’évacue pas non plus le risque d’hydrocution en raison des fortes chaleurs ce dimanche : près de 30°C avec une  humidité conséquente qui a fait grimper la température ressentie à 40°C. Samedi et dimanche, les secours ont effectué plus d’une vingtaine d’interventions pour porter secours à des personnes en difficulté. A la veille de ce week-end meurtrier, un premier homme s'était noyé à Sérignan. "Les gens s'aventurent en mer et ne peuvent plus revenir. Nous connaissons ce type d'épisodes au moins une fois par été, mais le bilan de ce week-end est lourd, hors norme", ont expliqué les pompiers.

 

Ce lundi, c'est un régime de Tramontane qui se met en place. Il y aura donc moins de vagues mais attention, ce vent qui souffle des terres vers le large est également dangereux. Les estivants en kayak, kitesurf ou pneumatique risquent d'être poussés vers le large. 

 

LIRE AUSSI:

Houle en Atlantique, gare aux baïnes

Soleil et chaleur, attention aux hydrocutions

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction