Les habitants de l'île de Ré, impatients, construisent leur digue post-Xynthia

Dimanche 11 août 2013 à 12h34

Mots clés : , ,

Dix maires et 1.500 habitants de l'île de Ré ont bouclé vendredi la construction d'une digue, pour protester contre ce qu'ils qualifient de "désengagement de l'Etat" par rapport aux digues attendues depuis la tempête meurtrière Xynthia en 2010.


crédits photo: FRANK PERRY / AFP

Le 28 février 2010, une brusque montée des eaux, sous l'effet de la tempête, de la pleine mer, et d'une marée à fort coefficient, avait fait craquer les digues de l'île de Ré, la coupant en trois îlots séparés comme au Moyen Age. Sur l'ensemble du littoral touché, la tempête avait fait près de 50 morts, dont deux sur l'île de Ré, et inondé des milliers d'hectares agricoles. Mais trois ans après, la colère des élus et des habitants de l'île de Ré est toujours là face à ce qu'ils appellent un désengagement de l'Etat. Ils dénoncent un plan de prévention des risques littoraux intégrant selon eux un "scénario d'apocalypse de submersion marine". Ce plan, accuse le maire du village de Loix, Lionel Quillet, vise en fait à geler des zones déclarées inconstructibles, et du coup dédouaner l'Etat de leur protection, via le co-financement de 11 digues initialement prévues pour 45 millions d'euros. Or les élus redoutent une mort économique de l'île si les aménagements au bâti existant deviennent interdits en zones déclarées inconstructibles.

Les Rétais ont donc décidé de prendre des pelles pour symboliquement finaliser une digue en gabions - des rochers encagés de grillage ou métal - de 5 mètres de haut sur 200 m de long, réalisée depuis plusieurs jours par une entreprise spécialisée à la Couarde-sur-Mer, au centre de l'île. Avec cette acion, ils souhaitent mettre la lumière sur une " politique de gribouille, de désengagement, face à laquelle nous ravivons une tradition du 13e siècle: les communes en appellent à la population et font les digues elles-mêmes", a déclaré l'élu à nos confrères de l'AFP.

 

LIRE AUSSI:

Il y a trois ans, Xynthia ravageait la France

Les dix plus grosses tempêtes de la décennie


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction