Zéro CO2: Un voilier pour traquer la pollution

Mardi 3 septembre 2013 à 16h19

Le bateau Zéro CO2 propulsé à l’hydrogène est le meilleur allié des scientifiques. Cet été, il a sillonné la Méditerranée, se déplaçant au gré des nuages de pollution.


Image d'illustration. Crédits photo: Valéry Hache / AFP

Mis à l’eau à Marseille en juin 2010, le voilier Zéro CO2 est arrivé à maturité. Il navigue désormais de façon autonome en transformant l’énergie chimique de l’hydrogène en énergie électrique destinée à l’alimentation des instruments de bord mais aussi à l’autonomie du laboratoire scientifique embarqué. Le système, mis au point par le CEA de Grenoble, n’émet donc aucun polluant, juste des rejets de vapeur d’eau.


Le maillon d’une chaîne de recherche


« C’est le support idéal pour les mesures scientifiques, assure Pierre Kermen, initiateur du projet et skipper du bateau. Nous recueillons des informations inédites. Lors d’une station en Corse, nous avons ainsi réalisé des analyses en progression, et en continu, de la qualité de l’air en suivant un panache de pollution par vent de sud-ouest. » Une expérience qui intéresse de près des pays comme Malte ou Chypre, fréquemment taxés pour non-respect des limites de pollution alors que ces îles reçoivent aussi des émissions extérieures, comme les rejets de poussière en provenance du Sahara. Le voilier Zéro CO2 peut différencier ces rejets grâce à un micro-étalomètre pour mesurer le carbone suie, issu de la combustion automobile ou du chauffage. Le grand avantage du voilier est également de pouvoir isoler les sources de pollution contrairement à la terre où la nappe de pollution est réalimentée en permanence. Voilà pourquoi le voilier Zéro CO2 est intégré cette année au programme de recherche global sur la Méditerranée, ChArMEx.

Au sein de ce projet, le bateau réalise également des mesures de colonne d’air avec un ballon et un avion en hauteur. « Les analyses réalisées grâce au voilier vont nourrir des recherches fondamentales sur plusieurs années, explique François Dulac, coordinateur du projet de recherche ChArMEx. Il s’agit d’ajuster les modèles de prévision de la qualité de l’air et d’améliorer les connaissances sur les transformations chimiques des éléments polluants dans l’atmosphère. La Méditerranée est une zone clef en raison de son fort ensoleillement qui joue sur le taux d’ozone. Mais la campagne 2013 a été marquée par un moindre taux de pollution que les années précédentes. « Nous n’avons pas eu de canicule et la zone a été balayée par des vents changeants, sans masse d’air stable », commente François Dulac. La région Paca, très concernée par le problème de la pollution, finance également les mesures du voilier Zéro CO2.

 

LIRE AUSSI:

Corse: Evolution de la pollution aux hydrocarbures

Pollution: Première mondiale en Méditerranée
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction