Première régate pour le rugbyman Benjamin Fall

Lundi 7 octobre 2013 à 16h30

Ambassadeur de Land Rover, le rugbyman Benjamin Fall est venu naviguer dimanche à Nice à bord de l’Extreme 40 du constructeur automobile, aux côtés de l’équipage The first club by All4One. Une expérience dont il se souviendra longtemps.


Benjamin Fall, qui évolue depuis 2010 au Racing Métro 92, est venu naviguer dimanche à Nice à bord d’un Extreme 40, dans le cadre de l’Act niçois des Extreme Sailing Series. Une grande première pour le joueur. « Je suis ambassadeur de Land Rover pour la deuxième année consécutive. C’est un grand honneur pour moi de représenter la marque qui véhicule des valeurs de solidarité, d’esprit de compétition, d’envie. Des valeurs que l’on retrouve dans le rugby et que je partage », souligne Benjamin Fall. C’est dans le cadre de ce partenariat que le joueur est venu se mesurer aux pointures de la voile internationale qui s’affrontent sur le circuit. « Mon expérience de la navigation se limitait jusqu’à présent à de petites sorties entre amis l’été, sur des zodiacs ou de petites embarcations. Je n’étais jamais monté sur ce type de bateau avant. J’ai été très surpris par les sensations que l’on peut avoir à bord. On a l’impression de voler, de dominer la mer. Et pour les manœuvres, il faut vraiment être solidaire, comme dans le rugby. C’est un travail d’équipe, chacun a un poste prédéfini pour faire avancer le bateau et aller vite, nous confie-t-il, ravi de cette première expérience en course. Ca m’a fait vraiment plaisir d’avoir pu naviguer avec eux. Je suis heureux comme un enfant de cinq ans à qui l’on aurait offert son premier vélo. C’était énorme ! J’ai adoré l’esprit de compétition qui règne à bord, être sur l’eau, participer aux manœuvres. Je n’ai qu’une envie : renouveler l’expérience ».


Du rugby à la voile, il n’y a parfois qu’un pas. Très différents sur le papier, ces deux sports présentent plus de similitudes qu’on ne le croit, en termes de valeurs certes, mais pas seulement. « C’est intéressant de comparer la voile et le rugby, qui ont des valeurs proches, poursuit Benjamin Fall. J’ai eu la chance d’assister au briefing des skippers avant le début des manches. C’est intéressant de comparer la phase de préparation. Ils ont eu droit à une séance vidéo et à une analyse météo. Ils sont revenus sur certains points de la veille. C’est la même chose dans le rugby. On propose un jeu en fonction des conditions climatiques, on analyse nos erreurs avec la vidéo. J’espère avoir la possibilité d’échanger davantage avec les marins sur leur sport ».
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction