Les surfeurs à l'attaque des vagues géantes

Mardi 29 octobre 2013 à 10h05

Mots clés : ,

Comme chaque année, les meilleurs surfeurs mondiaux frôlent la mort pour dompter les plus grosses vagues du monde, hautes comme des immeubles de plus de cinq étages. Le spot de Nazaré, au Portugal, leur a offert ce lundi une session historique. 


Le ballet des dépressions automnales sur l’Atlantique a sifflé le rappel des amateurs de sensations fortes en nourrissant des vagues extrêmes. A Nazaré, ils affrontent des murs d’eau créés par une large houle venue heurter une faille sous-marine de 170 kilomètres de long et 5 kilomètres de large. «Ces vagues sont différentes de toutes celles que je connais, elles sont vraiment imprévisibles. Nazaré est un endroit très spécial », assure l’un des surfeurs les plus fidèles du site, Garrett McNamara. Le surfeur hawaïen est le détenteur du record mondial de la plus haute vague surfée : en novembre 2011, il a dompté une déferlante estimée à près de 24 mètres. Depuis, il passe la moitié de l’année les yeux rivés sur le plan d’eau pour tenter de battre son propre record, un jet ski comme meilleur allié. Car comme ses condisciples, Garrett McNamara ne peut pas compter uniquement sur ses bras pour affronter des vagues hautes comme des immeubles. Il se fait donc tracter par un engin motorisé qui l’aide à se positionner. C'est ce dispositif qui a permis aux meilleurs surfeurs mondiaux de profiter des vagues exceptionnelles de ce lundi. L'une d'elles pourrait-elle faire vaciller le record existant ? Le Brésilien Carlos Burle est persuadé qu'il a chevauché une vague de plus de 24 mètres. « D’après les images, c’était une vague très grosse », a-t-il assuré à l’agence Lusa. Mais les faux espoirs sont nombreux sur le spot. En janvier dernier, Garrett McNamara était aussi persuadé qu’il avait trouvé une vague exceptionnelle, alors estimée à près de 30 mètres, avant d’être contredit par l’expertise. Il avait donc retiré sa candidature aux Billabong XXL Global Big Wave Awards, autorité mondiale en matière de vagues géantes.

 

Un sauvetage in extremis

 

Cependant la chasse aux records a bien failli faire une victime ce lundi, peu avant huit heures du matin. La Brésilienne Maya Gabeira, 26 ans, tentait sa chance sur une vague estimée à une vingtaine de mètres lorsqu'elle a été renversée et embarquée sous l’eau. Les tentatives d’un conducteur de jet ski pour la tirer d’affaire se sont avérées très compliquées dans une mer démontée et la jeune femme a fini par s’échouer sur la plage, inconsciente. Elle a donc dû être réanimée de toute urgence, avec un massage cardiaque, avant d’être transférée vers l’hôpital le plus proche où elle a pu se remettre de ses émotions. Il y a deux ans, à Tahiti, sur le spot de Teahupoo ou "mur des têtes", la surfeuse professionnelle avait déjà connu une telle frayeur et il lui avait fallu des mois d’entraînement pour retrouver la confiance d'affronter de nouveau les vagues géantes.

 

 


 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction