Avis de tempête pour cet hiver

Vendredi 15 novembre 2013 à 14h24

Mots clés : , , ,

Si l’été a joué les prolongations, nos littoraux ont renoué avec un temps plus perturbé. Les équipes de Météo Consult tablent sur un temps très perturbé pour l’arrivée de l’hiver.


Crédits photo: Boris Horvat / AFP

« La récente mise à jour de nos prévisions saisonnières met en évidence une fin d’automne et un début d’hiver très instable sur l’Europe occidentale », explique Régis Crépet, prévisionniste pour Météoconsult. Cette situation est due à la mise en place d’un flux atlantique durable depuis le 1er novembre, transportant la douceur humide de l’océan vers la France et les îles britanniques. « C’est ce que l’on appelle un flux zonal en météo », précise-t-il. Mais progressivement, le flux en haute altitude, qui conditionne la circulation des centres d’action, s’oriente de plus en plus au nord-ouest, entraînant la baisse des températures et provoquant de fortes tempêtes en Méditerranée.

 

Du vent et des coups de froid pour décembre

 

Dans cette configuration, les premières descentes d’air frais ont glissé depuis la mer du Nord jusqu’en Méditerranée, opérant un changement brutal du temps sur la Grande Bleue. En effet, l’air froid déboulant sur une surface marine encore tiède a provoqué le creusement de fortes dépressions, dont celle de la Saint-Martin sur l’Italie, engendrant la première tempête de mistral ainsi qu’un coup de bora redoutable en mer Adriatique. Cette configuration ouvre les portes de l’hiver.

La dernière décade de ce mois de novembre devrait conserver cette tendance au refroidissement. Les pulsions d’air froid en provenance de l’Arctique pourraient s’accélérer, ce qui aurait trois conséquences : le regonflement de l’anticyclone sur l’Atlantique, l’accélération des vents de nord-ouest en Manche et mer du Nord, et de fréquents coups de Mistral alimentant les dépressions en Méditerranée. Dans ces parages, les épisodes de temps violents seront fréquents : orages, tempêtes et surcotes sont à redouter.

Pour le mois de décembre, il faut s’attendre à la persistance de conditions très changeantes, alternant des coups de vent d’ouest sur l’Atlantique et la Manche, des descentes d’air froid temporaires accompagnées de grains notamment en mer du Nord, et quelques périodes anticycloniques plus calmes sur Gascogne. En Méditerranée, les irruptions d’air froid vont maintenir un fort risque de nouvelles tempêtes, circulant essentiellement entre la Corse, l’Italie et les Balkans.

 

 

Un hiver tempétueux en bord de mer

 

En janvier, la prédominance d’un flux atlantique très vigoureux pourrait nous valoir un hiver assez doux mais très venté sur les côtes. Cette année, il n’est pas dit que l’on retrouve des flocons de neige sur les côtes de la Manche. Malgré tout, il existe un potentiel froid qui pourrait bien changer la donne à la fin du mois de janvier et surtout en février. D’ailleurs, les dépressions sont d’autant plus creuses que les conflits de masses d’air sont importants.

La configuration dominante serait alors une vigoureuse circulation d’ouest à sud-ouest de l’Atlantique à la Scandinavie, épargnant le plus souvent la Méditerranée. Le risque de tempête sera alors marqué de l’Atlantique à la Manche et à la Mer du Nord. Des descentes d’air froid ponctuelles seront alors probables, mais les conditions n’auront rien à voir avec les vagues de froid des derniers hivers.

En février, la situation pourrait changer un peu avec un risque non négligeable de périodes de froid liées au regonflement de l’anticyclone sur la Scandinavie et l’Europe continentale, auquel cas les vents pourraient tourner à l’est. Mais la fiabilité reste à affiner pour la deuxième partie de l’hiver, qui pourrait réserver quelques surprises. « Cet hiver 2013/2014 s’annonce plus venté mais globalement plus doux que les précédents », estime Régis Crépet. Enfin, les prévisions à long terme n’envisagent pas d’amélioration pour le mois de mars. « Même si ces tendances sont à prendre avec beaucoup de prudence, les modèles numériques envisagent la poursuite d’un temps froid tardif pour le printemps », précise le prévisionniste. Un froid qui pourrait donc jouer les prolongations, un peu à l’instar de l’année dernière.

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction