Un hiver prometteur pour les stations de ski

Jeudi 28 novembre 2013 à 18h25

Mots clés : , , ,

Le mois de décembre va s'ouvrir avec un enneigement remarquable sur tous les massifs.  Un début de saison qui ressemble déjà au coeur de l'hiver.


Un skieur à Val Thorens, dans les Alpes, dimanche dernier. La station est la plus haute station d'Europe, à 2300 mètres. Crédits photo: Philippe Desmazes

Le premier week-end de décembre marque le début de l’hiver météorologique et signe l’ouverture générale des domaines skiables. « Depuis plusieurs années, la neige est fidèle au rendez-vous, remarque Régis Crépet, prévisionniste pour Météo Consult. Mais cette fois-ci, l’or blanc est tombé en abondance et nous connaissons un début de saison assez exceptionnel. » Pour mémoire, l’année dernière, les flocons étaient précoces et nombreux dans les Alpes du nord, dès la fin octobre, mais le début de saison avait été troublé par le redoux de décembre. Cette fois-ci, le froid devrait se maintenir avec de nouvelles chutes de neige à l'horizon. « Un redoux pourrait se manifester à la mi-décembre mais compte-tenu des épaisseurs accumulées, il n'y a pas d'inquiétude pour les vacances de Noël», précise le spécialiste météo.


Des vagues de froid arctique


La neige a fait son entrée par vagues successives, un peu plus fortes à chaque fois. On se souvient notamment des flocons à basse altitude – avec jusqu’à 25 centimètres à Saint-Etienne – entre le 18 et le 21 novembre. « Le froid est arrivé par de brusques descentes d’air arctique en provenance directe du pôle, plongeant vers le sud de la France et la Méditerranée, explique Régis Crépet. Cette situation par pulsion n’est pas banale car chaque épisode ne dure que deux à trois jours, suivi par le retour au calme avant la prochaine offensive. » C’est aussi ce qui va se produire ce week-end avec une nouvelle poudreuse de 20 à 30 cm sur tous les massifs, avant la vague de froid suivante envisagée autour du 6 décembre. Cet air très froid permet l’arrivée de la poudreuse à des altitudes très basses. Pour ce premier week-end de décembre, les massifs sont blancs dès 800 à 1.000 mètres d’altitude, ce qui offre un très beau début de saison aux stations de moyenne montagne. « Ces vents du nord ont l’avantage de saupoudrer toutes nos montagnes, des Vosges aux Pyrénées, précise le prévisionniste. Cela défavorise un peu les Alpes du sud, qui, sous l’effet du vent violent, le Mistral, accrochent moins les nuages de neige. »

Les versants et les stations qui font face au nord ont donc reçu le maximum de neige. C’est le cas du Massif-Central et des Pyrénées qui ont reçu des quantités impressionnantes de poudreuse en peu de temps : jusqu’à un mètre pour le massif du Pilat au-dessus de Saint-Étienne et déjà près de deux mètres dans certains secteurs des Pyrénées, notamment en allant vers Andorre. Cette neige a été très ventée, forme de grosses congères et parfois un manteau soufflé par le vent, assez irrégulier, comme sur les hauts plateaux des Cévennes. Mais l’épaisseur est suffisante pour permettre la pratique de tous les skis, du plus alpin au nordique.

 

Etat des lieux, massif par massif


Les Vosges : On trouve des épaisseurs de 15 à 30 centimètres et 10 centimètres de poudreuse devraient s’y ajouter samedi matin.
Le Jura : Ces massifs sont déjà bien fournis avec de 30 à 50 centimètres selon les versants.
Le Massif Central : Les sols sont recouverts de neige dès 700 à 800 mètres et on trouve des épaisseurs allant de 40 à 60 centimètres au-dessus de 1.200 mètres. Le Pilat, les Monts Dore et du Forez sont bien lotis.
La montagne corse : Les pentes sont enneigées dès 1.200 mètres d’altitude.
Les Alpes du nord : La situation est plus hétérogène mais on trouve généralement de 10 à 20 centimètres de neige dès 1.200 mètres d’altitude.
Les Alpes du sud : Elles sont moins garnies en raison d’un vent fréquent qui a chassé rapidement la neige, mais les paysages ont déjà pris des allures d’hiver.
Les Pyrénées : Voici la palme du record d’enneigement de ce début de saison, notamment les Pyrénées Ariégeoises, Orientales et Andorre, où les épaisseurs atteignent déjà les deux mètres. Le record à battre, celui de l'hiver 2012/2013, est de cinq mètres dans les secteurs de Cauterets et de la Mongie.

 

LIRE AUSSI:

Ski: des pistes ouvertes pour le week-end

"Nous tablons sur un hiver moyen à tendance froide"
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction