300 compétiteurs attendus sur la Seine en marge du Nautic

Jeudi 5 décembre 2013 à 07h11

Mots clés : , ,

300 concurrents sont attendus le 8 décembre prochain à l’occasion de la 4e édition du Nautic SUP Paris Crossing, une course de Stand Up Paddle sur la Seine organisée par le Salon Nautique International de Paris.


Nautic SUP Paris Crossing lors de l'édition 2012. Crédit photo ; AFP/Raoul Dobremel

Depuis sa création en 2010, l’événement a pris de l’ampleur. L’an dernier, ils étaient 200 à braver le froid parisien pour s’aligner au départ du Nautic SUP Paris Crossing devant la Bibliothèque Nationale de France. Cette année, afin de répondre à un nombre exponentiel de demandes d’inscriptions, les organisateurs de la manifestation ont décidé de l’ouvrir à 300 compétiteurs venus du monde entier. « Nous avons créé le Nautic SUP Paris Crossing en 2010 alors que le SUP était encore assez nouveau, afin d’accroître la visibilité du Nautic à travers un événement médiatique. Nous sommes également partenaires de courses tout au long de l’année, rappelle Alain Pichavant, commissaire général du Nautic. La première année, la compétition était ouverte à 100 personnes, mais nous n’avons pu en laisser partir que 34 à cause des conditions météo très difficiles. La température ressentie était de – 7°C, les pagaies gelaient sur le quai. Il fallait que tout le monde puisse monter sur un bateau d’assistance en cas de besoin ». Dès sa deuxième édition, l’événement fait vite le plein. À tel point que les organisateurs décident l’an dernier de l’ouvrir à 200 concurrents. « Aujourd’hui, le Nautic SUP Paris Crossing est la plus grande compétition de SUP en Europe. En dix jours, on a eu 300 inscriptions, sans compter les 250 personnes en liste d’attente. C’est un vrai gros rassemblement qui illustre bien le développement de ce sport en France et dans le monde », poursuit Alain Pichavant. En tout, 14 nations seront représentées cette année sur la Seine. Parmi les forces en présence, on retrouvera quelques champions de la discipline, dont Eric Terrien, vainqueur des trois premières éditions, mais également des sportifs venus d’autres sports. « À la différence des autres épreuves internationales de SUP, il n’y a pas d’argent à gagner à Paris mais nous avons chaque année des pros du SUP et d’autres sportifs. L’an dernier, Antoine Albeau, Robby Naish, Bixente Lizararu, Sidney Gavignet ou encore Faustine Merret y ont participé », ajoute-t-il.

 

Une compétition, deux parcours

Depuis l’an dernier, les concurrents sont répartis en deux catégories, « professionnel » et « loisir », cette dernière permettant à tout sportif pratiquant un sport de glisse de participer à la course entre la BNP et le port de Javel bas. « Nous avons décidé de séparer les professionnels des amateurs afin qu’il n’y ait pas trop d’écart à l’arrivée. Les professionnels font un parcours de 12,5 km et doivent faire le tour de l’île de la Cité à contre-courant avant de rejoindre les amateurs qui effectuent quant à eux un parcours de 11 km », précise Alain Pichavant. Les 20 meilleurs de chaque catégorie s’affronteront dimanche après-midi sur le Spot Nautic pour la deuxième manche de la compétition, en intérieur cette fois. « La deuxième manche se joue à un contre un, en élimination directe. Le coefficient est moins important que celui de la première manche donc le vainqueur de la course du matin a de grandes chances de l’emporter. Il y a une seconde manche par catégorie », conclut Alain Pichavant.

 

 

 

LIRE AUSSI :

Nautic 2013 : Le concours Nautic Video Awards est ouvert


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction