Des duos de choc sur la Transat AG2R - La Mondiale

Dimanche 8 décembre 2013 à 06h49

La course partira de Concarneau le 6 avril prochain.


SAILING-FRA-AG2R-RACE / La Chaîne Météo - Crédits photo: Alexis Courcoux

C'est le premier grand rendez-vous de course au large de l'année. Du haut de ses 22 ans, la Transat AG2R continue de séduire les jeunes pousses ambitieuses comme les plus grands noms de la course au large. C'est ainsi le cas de Jean Le Cam, triple vainqueur de la Solitaire et habitué des pelotons de tête après une victoire en 1994. «C'est une course que j'aime bien et que je souhaiterais faire en 2014 avec Gildas Mahé, nous confie-t-il. C'est un gars qui mérite, nous nous entendons bien et c'est un projet facile à mener. À petit bateau, petit souci!»

La flotte se régale déjà du plaisir de quitter les derniers frimas de l'Hexagone pour le soleil de Saint-Barthélemy et de se livrer ces combats légendaires dont le circuit Figaro a le secret. «Je serai là pour défendre mon titre!», avertit Gildas Morvan. Lors de la dernière édition, le skipper de Cercle Vert faisait équipe avec le jeune Charlie Dalin. Ensemble, ils ont suivi leur route, au ras de la bordure sud d'un anticyclone, sans s'occuper du reste de la flotte. «Pour décrocher la victoire, je crois qu'il faut un peu de panache!» lance le marin finistérien, heureux d'avoir breveté la recette gagnante au bout de huit participations.

 

Épuisement physique

 

«Nous avons passé beaucoup de temps à la table à cartes, Charlie est très affûté sur les questions de routage et de météo», apprécie Gildas Morvan. «La Transat AG2R se gagne sur une accumulation de petits détails, complète le jeune figariste. À bord, nous avons créé un bon mélange entre mon caractère cartésien et l'expérience de Gildas.» Charlie Dalin n'oublie pas pour autant les coups durs, comme cette nuit où Cercle Vert a perdu 10 milles sur ses poursuivants, Erwan Tabarly et Éric Peron. «C'était particulièrement frustrant après cinq jours de bataille! Était-ce à cause d'un nuage qui était sur nous et pas sur eux? Nous ne savons toujours pas.» Sans oublier l'épuisement physique de la première semaine de course, sous les rafales glacées au large du cap Finisterre. «Heureusement, ni Gildas ni moi ne souffrons du mal de mer!»

 

Les deux marins ont tellement apprécié l'expérience qu'ils repartent en double sur la Transat AG2R-La Mondiale 2014, avec le bénéfice de cette première expérience gagnante.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction