Le géant Bénéteau voit arriver la reprise dès 2014

Lundi 9 décembre 2013 à 06h33

L'activité du groupe qui représente 50% du chiffre d'affaires du nautisme en France est scrutée à la loupe.


La Chaîne Météo

Le salon parisien reste un rendez-vous important, même pour un groupe ouvert à l'international comme Bénéteau. Le géant français y réalise de 20 à 25 % de son chiffre d'affaires annuel. «Les années les plus difficiles, comme lors de l'édition précédente, nous sommes plus près des 25 %», précise le président du directoire du groupe Bénéteau, Bruno Cathelinais, qui juge le marché français assez résistant mais reste très prudent. «Pour l'ensemble de l'Europe, nous envisageons une baisse de 5 % maximum cette année, avec des disparités importantes. Le continent n'est pas au bout de sa crise, mais il est près du plancher.»

Mais la situation est diamétralement opposée sur les marchés émergents qui connaissent une croissance à deux chiffres depuis 2010. Entre les deux, Bénéteau observe très attentivement les frémissements venus des États-Unis. Le marché a énormément souffert avec une réaction brutale en 2009 et l'explosion des grands groupes. Mais depuis un an, les indicateurs de confiance des ménages américains progressent régulièrement.

 

Investir toutes les niches

Les acteurs français voient de belles opportunités se profiler, et Bénéteau est bien décidé à en profiter avec sa nouvelle gamme Flyer 6, lancée en avant-première mondiale à Paris. Dessiné par Style & Design, valeur sûre de l'automobile, le hors-bord Flyer 6 est un modèle avant-gardiste à la proue ouverte, très proche de la culture américaine des bateaux de glisse. Il pourrait donc séduire une nouvelle clientèle aux États-Unis mais aussi au Brésil et pourquoi pas en Chine, un marché atypique qui a commencé son développement par les grands modèles. Avec la nouvelle gamme Flyer 6, Bénéteau tape un grand coup: le groupe prouve qu'il ne se contente pas d'investir le luxe, seul secteur à avoir sorti la tête de l'eau pendant la crise, et avance ses pions dans toutes les niches.

On achète au son du canon, dit-on à la bourse. «Lorsque la crise financière a éclaté, nous avons sorti une page blanche, se souvient Annette Roux, la petite-fille du fondateur de Bénéteau. À quoi ressemblera le client de demain? Pour le séduire, nous avons décidé de sortir des "chantiers battus".» Le groupe a investi 300 millions d'euros sur quatre ans. La gamme du groupe Bénéteau s'étend maintenant jusqu'aux 26-mètres avec le Monte Carlo Yacht 86, lancé en grande pompe l'été dernier à Monaco. Ce dynamisme pourrait permettre à Bénéteau, déjà numéro un mondial sur les voiliers, de prendre la première place pour l'ensemble du secteur. Et donc de faire monter la France sur la plus haute marche. H.-M. T.


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction