Le nautisme se réinvente à Paris

Samedi 14 décembre 2013 à 06h02

VIDEO - Depuis dix jours et jusqu’à dimanche, le salon de la porte de Versailles accueille 700 bateaux dont 200 nouveautés. Les chantiers ont misé sur les recettes du passé, avec des silhouettes nostalgiques, et un souci du développement durable beaucoup plus moderne. Marins professionnels et plaisanciers du dimanche se pressent donc sur les tapis rouges.


Pour la beauté des yeux et le plaisir de la régate

Black Pepper présente en avant-première sa dernière unité de 40 pieds, le Code 1. Le nouveau-venu devrait rapidement rejoindre les régates classiques, à l'image des Voiles de Saint-Tropez qui ont rassemblé cette année une petite dizaine de Code 0, le précédent modèle. La vitesse de pointe relevée à cette occasion, lors d’une journée particulièrement ventée, était de 18 nœuds. « C’est un bateau qui peut être utilisé pour la régate, confirme François Sedan, distributeur de Black Pepper. Mais sa vocation première, avec son pont en teck et ses finitions soignées, est de profiter de très belles navigations à la journée ou au week-end. » Sa quille relevable lui permet de se faufiler partout. Avec ce nouveau modèle, le chantier Black Pepper utilise donc le meilleur des matériaux modernes – le nouveau modèle de 40 pieds est entièrement en carbone – tout en cultivant une ligne résolument vintage. Résultat : les clients fonctionnent encore au coup de cœur.

 

 

Un petit yacht chic et électrique
Impossible de manquer cette petite embarcation 100% électrique en arrivant dans le hall 4, réservé aux bateaux à moteur. Elle y est présentée avec sa robe orange mais elle est également disponible avec une coque noire, beaucoup plus classique. Impossible de rester de marbre. Avec sa silhouette brute et néanmoins chic, le qualificatif "dandy" lui colle à la peau. Le Supiore uno, le nez recouvert de panneaux solaires, navigue à la vitesse maximale de 8 nœuds et dispose d'une automomie de sept heures . Ensuite, il faut le recharger cinq heures sur une simple prise électrique. « C’est un bateau idéal pour les eaux intérieures, explique le responsable commercial Lars van der Veen. Je l’ai testé en mer mais la navigation devient vite inconfortable dans les vagues. » La Supiore est beaucoup plus à l’aise sur les canaux de Venise ou d’Amsterdam, sa terre natale. « Nos cinq premiers clients sont basés au lac d’Annecy, à Port Grimaud, à Oslo et à Amsterdam, pour deux d’entre eux. » A bord, tout est pensé pour le confort avec un barbecue intégré, des bancs confortables, une grande table et beaucoup de rangements. Champagne !

 

 

Les amateurs de sensations fortes ont leur voilier volant

Il était très attendu. Phantom International présente son premier catamaran de sport volant destiné à être commercialisé en série pour le grand public. Sa technologie est issue d’une longue lignée de multicoques volants professionnels mais la grande nouveauté de ce bateau est de la mettre à la portée de tous. « 30% de nos bateaux sont vendus à des professionnels, explique Alex Udin. Nous en avons vendu à deux équipes de la Coupe de l’America et à une équipe de MOD70. Ce dernier circuit étant très calme, un programme de régates en Flying Phantom est en discussion. Mais les particuliers représentent bien la grande majorité de notre clientèle. » Le président de Sail Innovation recommande toutefois de réserver son embarcation à des amateurs avertis : le flying phantom file à plus de 50 km/h et s’élève au-dessus de l’eau dès 7 nœuds de vent. Il a été développé par les équipes de Franck Cammas, marin de l’année 2013, et testé par des skippers professionnels, comme le vainqueur du Vendée Globe, François Gabart.

 


La planche de SUP en sac à dos

Trois planches de stand up paddle dans le coffre d’une petite voiture citadine ? C’est possible avec les modèles gonflables. Bruno Sroka, triple champion du monde de kitesurf, a utilisé son expérience quotidienne de la glisse, à la pointe du Finistère, pour en concevoir une gamme complète. Il innove notamment avec un modèle spécifiquement conçu pour les enfants de 4 à 13 ans. « Je suis professeur d’éducation physique de formation et j’ai remarqué que les plus jeunes n’avaient pas de planche spécifique. » Les enfants utilisent souvent des petites planches en longueur mais aussi larges que celles des adultes. « Ils sont alors obligés de pagayer complètement à l’extérieur. Ils n’arrivent pas à naviguer droit et ce n’est pas bon pour la posture. » La planche Kids 7,5 mesure 69 centimètres de large. Le sportif a également tenu à proposer une planche dédiée au surf. « Les petites planches se gonflent en 5 minutes et les plus grands modèles, pour la longue distance, en moins de 10 minutes. » Les planches de stand up paddle tiennent dans un sac de randonnée.

 

VIDEO: Embarquez à bord du Supiore Uno


 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction