Pari réussi pour la traversée de l’Atlantique en kitesurf

Vendredi 20 décembre 2013 à 14h21

Six aventuriers, partis le 20 novembre dernier des îles Canaries, viennent de boucler leur traversée de l’océan Atlantique en kitesurf. Ils se sont relayés sur plus de 6.000 kilomètres.


Crédits photo: AFP

Le HTC Atlantic Kite Challenge est désormais bouclé. Les six aventuriers sont arrivés mardi soir aux Caraïbes, sur les îles Turques-et-Caïques, au nord de Haïti. Sur l’océan Atlantique, avec 4.000 mètres d’eau sous leur planche, ils ont couru après le coucher du soleil, se relayant toutes les deux heures, de jour comme de nuit, pendant 27 jours. Tout cela pour aller au bout du rêve du Néerlandais Filippo van Hellenberg Hubar, créateur du défi. Consultant stratégique dans l’aérospatial à la ville, le kitesurfer s’est entouré d’une femme et de quatre hommes, sportifs chevronnés mais aussi entrepreneurs dans l’âme. Il s’agit de la championne norvégienne Camilla Ringvold, aussi forte sur la neige que sur l’eau, de Max Blom, globe-trotteur du kite depuis 2003 et créateur d’une célèbre marque de vêtements destinée aux surfeurs, de Dennis Gijsbers, l’un des pionniers du kitesurf, Ike Frans, champion des Pays-Bas en longue distance, et de l’Américain Eric Pequeno, un passionné de glisse sélectionné sur concours en octobre dernier. Pour mettre toutes les chances de leur côté, ces six sportifs étaient suivis par un médecin et une équipe professionnelle, à bord d’un catamaran de 50 pieds. Ils se sont aussi pliés à un entraînement préalable pour fluidifier les relais sur le kitesurf. Pas le droit à l’erreur sur l’Atlantique.

 

Le kitesurf, un sport jeune avide de records

 

Le record du monde de vitesse est français grâce à Alex Caizergues qui a filé à 56.62 nœuds, soit plus de 100 km/h, le 11 novembre dernier, sur le plan d’eau de Salin-de-Giraud. Pour sa pointe de vitesse, il a pris de l’élan sur 500 mètres mais certains kitesurfeurs ont décidé d’aller beaucoup plus loin. En septembre dernier, le record de la distance a été pulvérisé par le Portugais Francisco Lufinha. Alors que la distance de référence était de 199.6 milles, le sportif a tenu bon sur 574 kilomètres, entre le nord et le sud du Portugal. Un exploit qui a duré 29 heures mais qui a bien failli ne jamais avoir lieu. "J’étais à deux milles de battre le record mondial, près du Cap Espichel, a raconté le kitesurfeur, lorsque je suis resté dans vent. Je pensais que je n'allais pas y arriver mais finalement le vent s'est levé un peu." Une risée suffisante pour battre le record mondial.

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction