La tempête menace maintenant le sud-est de la France

Mardi 24 décembre 2013 à 07h48

Mots clés : ,

Des vents forts sont encore attendus mardi à l’intérieur des terres mais la tempête Dirk perd en intensité à mesure qu’elle avance vers le nord-est. Des vents forts et des précipitations intenses sont en revanche attendus dans le sud-est.


Crédit Photo: AFP

La tempête Dirk a bien été au rendez-vous. La Bretagne et la Normandie ont commencé lundi l'après-midi à essuyer les assauts de cette perturbation tempétueuse assez courante en période hivernale, qui s’est ensuite déplacée le long de la Manche en direction du nord-est. Des vents de 133 km/h ont été enregistrés à l'île de Groix (Morbihan), de 130 km/h au cap de La Hève (Seine Maritime) ou encore 123 km/h au cap Gris Nez (Pas-de-Calais) dans la nuit de lundi à mardi.

Mardi matin, les conditions étaient encore tempétueuses sur une bonne partie du pays, avec également de fortes pluies. Seuls l’Alsace ainsi que les Alpes restaient encore en marge de ces intempéries qui s’étendaient à l’ouest d’une ligne allant de la Gironde aux Ardennes. Pour ces régions, le scénario était celui d’un vent fort avec de fortes pluies : 40 à 50 mm pourraient être atteint notamment sur le sud de la Bretagne, ainsi que sur le relief ardennais.

Mardi matin, les vents étaient encore soutenus sur une large partie nord du pays, avec des rafales pouvant atteindre 100 km/h à l’intérieur des terres, notamment sur une ligne allant des pays de Loire au nord-est, en passant par le Centre, l’île de France, la Picardie, ainsi que la Champagne-Ardenne. Le calme était en revanche de retour à l’arrière sur les côtes de la Manche et en Bretagne. "Les vents ont été soutenus, précise Pascal Scavinner, prévisionniste chez Météo Consult, mais il ne s'agit en aucun cas d'un scénario comme 1999 : la tempête a traversé l'Ecosse et non la France. Nous sommes en marge d'une situation de tempête".

Les vents devaient progresser mardi vers l’intérieur des terres l’après-midi, en perdant néanmoins de leur vigueur. Plus tard dans la nuit de mardi à mercredi, ce seront les régions les plus à l’est (Alsace, Alpes notamment) qui seront touchés par ces vents forts, mais de façon très atténuée. Le sud-est concentrait en revanche l'attention des prévisionnistes. Météo Consult a ainsi placé mardi la Valée du Rhône et le Jura en vigilance orange : des vents de 110 km/h y étaient attendus ainsi que 150 mm de précipitation, l'équivalent d'un mois et demi de pluie.

Le passage de Dirk a occasionné quelques dégâts en mer. Mardi, le Victoriaborg, un cargo de 124 mètres de long, devait être pris en remorque par un remorqueur d'une compagnie privée. Un passager d'un ferry de la Brittany Ferries a dû être évacué par hélicoptère vers le CHU de Brest en raison de "grave douleurs aux cervicales" à la suite d'une chute consécutive aux conditions météorologiques, selon la Préfecture maritime. Mais c’est surtout le marin Bernard Stamm, à bord de son 60 pieds Imoca Cheminées Poujoulat, qui a eu de graves difficultés au large des Scilly . Repartis il y a quelques jours des Açores, le marin cherchait à terminer son convoyage retour de la transat Jacques Vabre. Après avoir déclenché sa balise de détresse, il a été récupéré mardi matin par un cargo.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction