Quelle météo pour l’année 2014 ?

Lundi 13 janvier 2014 à 10h47

Mots clés : , , ,

Les prévisions saisonnières permettent à ce jour d’anticiper une année 2014 sans froid durable ni anomalie.


Les prochains mois devraient être plutôt doux. Il ne s’agit pas d’une prédiction mais bien d’une information issue des modèles numériques utilisés en météo. Ceux-ci permettent d’annoncer les tendances attendues au moins jusqu’au printemps et donc d’établir un début de scénario météo pour l’année 2014. L’influence Atlantique qui nous a apporté une violente succession de coups de vent, fortes pluies et inondations, devrait diminuer dans les prochains jours mais il faut toutefois s’attendre à un hiver globalement doux. « Nous devrions avoir en février des températures proches des normales de saison voire un peu au-dessus », explique Régis Crépet, spécialiste des prévisions saisonnières pour Météo Consult.

Les précipitations resteront notables : elles pourraient dépasser de 20 à 30% les normales de saison en février, souvent associées au flux d’ouest, mais parfois ralenties par les incursions d’air plus froid sur l’est et le nord-est du pays. La neige devrait alors revenir sur nos massifs. « Des coups de froid épisodiques sont attendus et il n’est pas impossible qu’on ait même quelques brefs épisodes neigeux en plaine jusqu’en mars, mais ce ne sera pas de même ampleur ni de même durée que les années passées », précise Régis Crépet. Le mois de mars pourrait être plutôt froid sur l’Europe avec la descente du jet stream qui aspirerait l’air froid en provenance de Scandinavie. Nous retrouverions alors quelques similitudes avec l’hiver dernier. Un froid humide tardif est envisagé dans un contexte de conflits de masses d’air entre les dépressions océaniques et l’air scandinave.

 

La vague de froid polaire ne nous touchera pas

 

A plus court terme, les spécialistes météo surveillent attentivement la journée de dimanche qui pourrait voir le bref retour de la neige en plaine dans le nord-est. Mais cette prévision à sept jours doit encore être affinée. Il est en revanche acquis que la vague de froid polaire qui a glacé les Etats-Unis ne nous touchera pas. Si l’air glacial s’échappe bien vers l’est, il est tempéré par sa traversée de l’Atlantique. Comme anticipé par les prévisionnistes dès l’automne dernier, l’hiver 2013/2014 est davantage caractérisé par un temps mouvementé. « L’extrême douceur et la pluviométrie exceptionnelle qui régnaient entre la mi-décembre et la première décade de janvier seront progressivement atténuées », souligne toutefois Régis Crepet. Cette semaine, le flux perturbé atlantique qui nous influence depuis décembre est ralenti par la reconstitution des masses d’air froid sur la Scandinavie et la Russie mais quelques perturbations vont tout de même bousculer notre paysage météo avec un épisode particulièrement pluvieux et venté attendu jeudi soir et vendredi sur le bassin méditerranéen.

« A ce jour, pour le printemps, aucune anomalie particulière ne semble prédominer mais à cette époque charnière de l’année, la fiabilité des prévisions à long terme est moins bonne », poursuit Régis Crépet. Les modèles numériques permettent d’envisager, en avril, un temps instable et assez doux avec un champ de pression restant dépressionnaire et un flux dominant qui pourrait s’orienter majoritairement au sud-ouest. « Mais nous aurons toujours des instabilités avec des lignes de grain voire des orages », analyse Régis Crépet, tout en précisant que ces premières informations restent des indications.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction