2014, le retour des plongeurs en Egypte ?

Mercredi 22 janvier 2014 à 18h09

Mots clés : , , ,

La décision était attendue depuis plusieurs semaines. A la mi-décembre, le ministère des Affaires étrangères français a assoupli ses recommandations pour l'Egypte. Une satisfaction pour les professionnels de la plongée qui restent toutefois très prudents.


Plusieurs semaines après la Belgique, les Pays-Bas, la Suisse ou encore l'Allemagne, la France a modifié ses recommandations sur l'Egypte le 12 décembre dernier. Le ministère des Affaires étrangères juge désormais les excursions dans la vallée du Nil " possibles en faisant preuve de vigilance." Les voyageurs effectuant des croisières sur le Nil ou le Lac Nasser sont invités à s’assurer auprès des voyagistes des mesures de sécurité prises par les autorités égyptiennes, notamment de la présence d’équipes de protection embarquées sur les navires. Mais les déplacements sur la bande côtière allant de Charm el Cheikh à Taba, et les agglomérations sur cette route, sont toujours déconseillés "sauf raison impérative, notamment professionnelle". Prenant note de cet assouplissement, l'Egypte, via son office de tourisme français, a lancé une campagne publicitaire de 600.000 euros pour promouvoir la destination. "L'implication de l'office de tourisme était attendue, remarque Osman Ersen, directeur général du tour opérateur de plongée Blue Lagoon. Il était aussi absent que les grands tours opérateurs pendant la crise egyptienne. Or, les acteurs de la plongée sont trop petits pour endosser des campagnes publicitaires d'envergure." Il espère que les grands groupes touristiques vont maintenant se mobiliser pour proposer des offres commerciales plus intéressantes. En effet, les vols se sont raréfiés, augmentant les prix des séjours qui étaient proposés autour de 500 euros par semaine avant la crise egyptienne, et décourageant les plongeurs qui préfèrent attendre de meilleures offres.  "Je sais que c'est compliqué commercialement pour les grands tours opérateurs qui co-affrètent des vols et réservent des places à l'avance, explique celui qui était intégré au groupe Marmara avant la fusion de ce dernier avec TUI. Chez Blue Lagoon, nous sommes plus souples car nous ne vendons que ce qu'un client nous demande." Il ajoute aussitôt: "Et d'ailleurs, si on me demandait aujourd'hui de réserver 20 places chaque semaine dans un avion pour l'Egypte, je dirais non."

 

Seuls les habitués ont continué à plonger

 

En deux ans, les touristes français sont devenus une denrée rare en Egypte. "Au Blue Lagoon Diving Centre, nous n'accueillions que des plongeurs français avant la crise. Désormais, nous cherchons donc à diversifier les nationalités, notamment vers les pays nordiques." Dune World explique de son côté avoir affronté une baisse de fréquentation de 30 à 40 % sur deux ans, en ne conservant que les habitués. De son côté, Blue Lagoon évoque une baisse de 50 % sur deux ans. "Nous sommes descendus jusqu'à 80% début 2013", ajoute même Osman Ersen. L'Egypte représentait 75% des ventes de Blue Lagoon avant la crise mais la destination ne correspond plus désormais qu'à 25% des ventes. "Les habitués sont restés mais dès qu'on touche aux enfants, les familles préfèrent éviter la destination", explique le gérant de Blue Lagoon. Pourtant, l'Egypte reste une destination incontournable de la plongée sous-marine avec des conditions agréables tout au long de l'année - en évitant simplement les mois de fortes chaleurs en juillet et août -, des sites archéologiques uniques au monde et un récif particulièrement coloré. Les spécialistes de la plongée sous-marine jugent donc cette destination incontournable au niveau qualité-prix et espèrent la relancer petit à petit. Tous sont unanimes: ils n'ont jamais connu de difficultés d'ordre politique sur les spots de plongée. "L'année 2014 sera un test, explique Osman Ersen. Et nous serons notamment très attentifs aux commémorations de l'anniversaire de la révolution, le 25 janvier". Avant la crise, sur les 14 millions de touristes annuels en terre des pharaons, près de 200.000 étaient français.

 

 

 

 

 

 

 

 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction