Tempête : « Nous connaissons une situation exceptionnelle »

Jeudi 6 février 2014 à 12h15

Depuis la fin du mois de décembre, nous voyons défiler les tempêtes. L’institut berlinois qui attribue les noms des phénomènes météorologiques devrait entamer ce lundi le dernier tiers de sa liste alphabétique. Le point sur la situation avec Pierre Huat, prévisionniste pour Météo Consult.


Crédits photo: AFP

Vivons-nous une situation exceptionnelle ?


Oui, la situation est exceptionnelle. Ce n’est pas forcément la puissance des tempêtes qui est remarquable mais leur récurrence. Sans oublier les températures exceptionnellement douces apportées par ce flux océanique. L’année 2007/2008 était proche de cette configuration mais nous avions eu moins de vent. Il faut donc remonter aux années 90 pour retrouver un flux d’ouest stable pendant plusieurs mois. Lors de cette décennie, un hiver sur deux était très doux, très pluvieux, avec des tempêtes récurrentes. En revanche, depuis le début du siècle, nous avons été influencés par l’anticyclone des Açores qui avait tendance à remonter sur l’Atlantique et à forcer les dépressions à remonter vers le Nord. Or, cet hiver, l’anticyclone est resté aux Açores.


A la mi-janvier, vous aviez entrevu la possibilité d’une vague de froid qui n’est jamais venue. Que s’est-il passé ?
 

Nous estimions que l’anticyclone russe pouvait se déplacer lentement sur l’Europe de l’Ouest mais le flux d’ouest trop puissant a fait barrage. Cette situation tempétueuse très durable s’appuie sur la concentration du vortex polaire bien centré sur le pôle Nord, qui oblige les dépressions à tourner autour de lui en formant un flux d’ouest très actif. C’est ce vortex polaire qui descend régulièrement sur l’Amérique du Nord ou la Sibérie et qui apporte des vagues de froid spectaculaires. En début de semaine, les valeurs ont chuté à près de -60°C (-71°C en température ressentie) en Sibérie orientale tandis que l’Amérique du Nord enchaîne les tempêtes de neige. Et ce sont ces vagues de froid sur nos voisins américains qui nourrissent les dépressions qui se creusent sur l’Atlantique. Enfin, n’oublions pas le Jet Stream, ce puissant vent d’altitude, qui a tendance cet hiver à rester rectiligne sur l’Atlantique.
 

Serait-il possible de ne pas connaître de vague de froid cet hiver ?


C’est possible. Les prévisions pour les jours à venir restent sur ce même système dépressionnaire: la situation est durable et deux nouvelles dépressions tempétueuses se préparent derrière Qumaira pour ce week-end et lundi prochain. La prochaine devrait s'appeler Ruth. Toutefois rien n’est écrit et nous pourrions aussi connaître une vague de froid tardif en mars.

 

L'info Météo en direct :

Retrouvez les prévisions Météo et suivez l'évolution de l'alerte Orange Météo Consult - La Chaîne Météo.

 

LIRE AUSSI:

La tempête Qumaira souffle sur toute la moitié nord

Payer 200 euros pour baptiser une tempête
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction