Météo: Une dégradation marquée en fin de semaine

Mardi 25 février 2014 à 07h07

Nous avons profité d’une belle parenthèse ensoleillée mais de nouvelles perturbations sont en embuscade, prêtes à se succéder jusqu’au week-end prochain.


L’anticyclone des Açores, étendu sur la France, nous a offert un beau ciel bleu, dimanche et lundi, mais il s'est rapidement rétracté à l’approche d’une nouvelle dépression. "Cet hiver, le rapport de force penche clairement en faveur des dépressions venues de l’Atlantique", nous explique Pierre Huat, météorologue pour Météo Consult. Une nouvelle perturbation, en provenance de la Cornouaille, est arrivée la nuit dernière par la Bretagne avec des pluies modérées, des vents soutenus et une houle de 3 à 5 mètres au large. Ce mardi matin, ce front froid dynamique s'étend de l'Aquitaine au Nord-Pas de Calais en passant par la région parisienne. Puis il se décalera d'ouest en est jusqu'à demain matin. Il est immédiatement suivi par un ciel de traîne actif qui occasionne en ce moment des averses à caractère orageux et de la grêle sur la Bretagne.

Puis une nouvelle perturbation apportera des pluies généralisées à l’ensemble du territoire dans la nuit de mercredi à jeudi. La semaine qui commence sera donc rythmée par le passage de plusieurs front pluvieux, entrecoupés de brèves accalmies. Ces pluies pourraient faire réagir les cours d’eau avec des cumuls moyens de 15 à 40 mm d’ici samedi prochain, à l’échelle du territoire. La dégradation sera plus marquée en fin de semaine.


Cocktail sous haute surveillance 

 

« La journée de vendredi pourrait être très agitée, avec une dépression assez virulente », analyse Régis Crépet pour Météo Consult. Elle arrivera dans la nuit de jeudi à vendredi avec de fortes pluies sur la partie sud du pays. « La dépression va venir se caler à même la France ce qui apportera une situation très pluvieuse au pied des Pyrénées, avec beaucoup de neige sur le massif », précise Pierre Huat. Cette situation est surveillée de près car elle pourrait faire réagir les cours d'eau de la pointe sud-ouest.

D'autant qu'une dépression pourrait stagner sur la France le temps du week-end. Sa trajectoire sera affinée dans les heures à venir. Elle pourrait entraîner du vent soutenu sur les côtes. Orientée au nord-ouest, elle frapperait alors de plein fouet les côtes de la Manche ainsi que le littoral basque sur la façade atlantique en formant un nouveau train de houle forte et puissante. Or les côtes sont fragilisées par un hiver tempétueux. Autre facteur explosif: nous connaîtrons les plus fortes marées de l'année le week-end du 1er et 2 mars (coefficient de 115). "Attention aux vagues qui seront importantes durant ces deux journées, atteignant 8 à 9 mètres au large de la Bretagne vendredi et jusqu'à 7 mètres en Atlantique", précise le prévisionniste Guillaume Woznica.

L’orientation du vent au secteur nord, de la Scandinavie à l’Italie, pourrait également apporter un léger refroidissement. Le retour des dépressions actives sur l'Europe coïncide avec de nouvelles vagues de froid sur l'Amérique du Nord. Une nouvelle tempête de neige est attendue mercredi aux Etats-Unis, sur toute les régions allant du nord du Texas à la Géorgie, en remontant vers la région de New-York.
 


SERVICE:
Toutes les prévisions météo du littoral et en mer pour la France par téléphone au 3201*.
Toutes les prévisions météo de vos voyages et vos navigations à l'étranger au 3264**.
Recevez la newsletter
tous les jeudis
* 3201 : Prévisions pour la France - 2,99€ par appel   ** 3264 : Prévisions pour le Monde - 2,99€ par appel
Fermer
Recevez chaque jeudi les coups de coeur de la rédaction